Le réalisateur, MCZ (micro): “L’homme ou la femme doit éviter les comportements qui menacent la stabilité de son foyer”.

Le réalisateur burkinabè, Yacouba Napon alias MCZ, a présenté son nouveau long métrage, intitulé « Le dragueur de Ouaga », le jeudi 13 février 2020 à Ouagadougou.

«Le dragueur de Ouaga » est le nouveau long métrage du réalisateur burkinabè, Yacouba Napon dit MCZ. Il a été présenté, en avant-première, le jeudi 13 février 2020 à Ouagadougou. D’une durée d’une heure 50 minutes, le film relate l’histoire de Jacky, un jeune homme désœuvré, pris en charge par sa femme Fanny. Celle-ci est aux petits soins de son mari jusqu’au jour où il obtient un emploi dans une station-radio, comme animateur.

Devenu autonome financièrement, Jacky multiplie les conquêtes féminines. Il recourt, dans la foulée, à un conseiller pour peaufiner son art de la drague afin de séduire un plus grand nombre de femmes. De Nina à Cathé en passant par Samira, les amies, les cousines et voisines de son épouse, toutes « passeront à la casserole ». Dans cette vie de débauche, il enceintera quatre jeunes femmes, et refusera d’assumer la paternité de leur grossesse. En dépit de ces difficultés, il répudie sa femme et épouse sa toute nouvelle conquête féminine, qui est en réalité, un génie…

Depuis cette union, “Jacky le dragueur” a des hallucinations toutes les fois qu’il fait des avances à une fille. “Le dragueur de Ouaga”, selon son réalisateur Yacouba Napon, vise à attirer l’attention des burkinabè et de sa jeunesse en particulier sur les conséquences de ce type de comportement dans la société. “Tout homme doit avoir de l’amour et du respect pour sa tendre moitié. Il faut éviter de détruire son propre foyer ou de poser des actes qui dégradent l’image de la femme”, a-t-il expliqué.

L’acteur principal, Joseph Hien alias Jacky, El Feno, animateur de l’émission « Apéro » sur la Télévision nationale, a souligné que ce premier rôle au cinéma a été une expérience difficile, mais enrichissante. “J’ai failli abandonner dès les premiers moments du tournage. Mais, tout s’est finalement bien passé”, a-t-il confié. Son rôle dans le film, a-t-il précisé, est, cependant, loin de son comportement dans la vraie vie. Produit par Z Production, “Le dragueur de Ouaga”, selon MCZ, a coûté environ 25 millions F CFA.

Achille ZIGANI
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.