Région du Sahel: une gare routière et un hôpital à Dori

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré, le 20 février 2020 la gare routière de Dori ainsi que le Centre hospitalier régional, entièrement rénové.

Une auto-gare moderne, réalisée à hauteur de 585 millions FCFA, un Centre hospitalier régional totalement réhabilité et équipé à un coût d’environ 250 millions F CFA ; ce sont là les infrastructures construites par l’Etat et ses partenaires dans le cadre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS). L’inauguration desdits ouvrages par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a eu lieu le jeudi 20 février 2020 à Dori. Selon la ministre déléguée, chargée de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré, le projet de la gare routière a été financé par le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) et vise à lutter efficacement contre la pauvreté et la précarité dans les collectivités. Faisant un bref bilan du PADEL, Mme Zouré a indiqué qu’il y a eu de bons résultats. «Nous réalisons des infrastructures pour le bien-être des populations. Dans les mois à venir, nous allons actionner d’autres leviers stratégiques du développement et de la croissance socioéconomique », a-t-elle indiqué. Bâtie sur une superficie de six hectares, la nouvelle gare régionale de Dori a été financée par l’Etat burkinabè et le Japon. Le joyau a une capacité d’accueil de 145 places et sa réalisation a engendré la création de 52 emplois. La gestion de l’autogare a été confiée à la commune de Dori. Pour le député maire, Aziz Diallo, cette gare est une fierté, au regard de ses avantages socio-économiques. «Si la chèvre mange le karité, elle doit remercier le vent sans l’aide duquel le fruit ne serait pas tombé », a-t-il dit, en signe de reconnaissance au gouvernement. Il a profité de l’occasion pour solliciter l’accompagnement de l’exécutif dans la finition du chantier de l’unique unité de fabrique d’aliments pour bétail. Une infrastructure dont la réalisation est arrêtée, faute de financement. Pour le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, les investissements faits dans la région visent à renforcer la résilience des populations et à créer des richesses locales afin d’asseoir un véritable développement endogène. Abordant la question de l’insécurité au Sahel, le chef de l’État a rassuré les populations de la détermination du gouvernement à venir à bout du phénomène. Il a loué et salué les efforts du G5 Sahel, auteur de la rénovation du CHR de Dori, via le Projet d’aménagement territorial intégré (PATI). «Notre objectif est de favoriser le développement au Sahel, améliorer la résilience des populations locales », a déclaré M. Kaboré. Pour lui, le CHR a retrouvé ses lettres de noblesse et va pouvoir assurer une meilleure prise en charge sanitaire des patients. La gare routière, selon le chef de l’Etat, va booster le secteur du transport et créer des emplois. Les bénéficiaires ont remercié le gouvernement pour les deux infrastructures.

Wanlé Gérard
COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.