Evolution du coronavirus : 3 guérisons, 5 nouveaux cas confirmés à la date du 9 avril

Le Coordonnateur national de la réponse à l’épidémie du coronavirus, Pr

Martial Ouédraogo a animé le point de presse hebdomadaire sur la

situation de l’évolution de la maladie au Burkina Faso, le 10 avril 2020.

Le Burkina Faso compte à la date du 9 avril 2020, 448 cas confirmés de

coronavirus. A cette date, le pays a enregistré 5 nouveaux cas dont 4 à

Ouagadougou et un à Bobo-Dioulasso, 3 guérisons portant à 149 le nombre

total, 2 décès portant à 26 le nombre total depuis le début de la maladie le 9 mars

dernier. Sur les 448, ce sont 273 personnes qui sont sous traitement. Ce point a

été fait par le Coordonnateur national de la réponse à l’épidémie du coronavirus,

Pr Martial Ouédraogo, le 10 avril. Gorom-Gorom ayant été touché, il a précisé

que c’est le site minier d’Essakane et que les investigations sont en cours pour

déterminer l’origine de ce foyer. Il a par ailleurs annoncé que désormais, les

personnes qui se plaignent du temps d’attente après avoir appelé le 3535 peuvent

se rendre directement au CHU de Tengandogo. « Cet hôpital dispose maintenant

d’un centre de triage », a-t-il dit. A la question de comprendre pourquoi le

Burkina Faso n’opterait pas pour un dépistage massif afin d’avoir une situation

réelle des cas et peaufiner sa stratégie de riposte, Pr Martial Ouédraogo a

expliqué qu’il ne sert à rien de faire un dépistage massif tant que les populations

ne respectent pas les mesures barrières. A l’entendre, c’est la discipline qui

permettra au pays de venir à bout de la pandémie.

Présent au point de presse, le ministre de la communication et des relations avec

le parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou s’est

prononcé sur la rentrée scolaire et la quarantaine en cours. Pour ce qui concerne

la rentrée scolaire, il a fait savoir que des réflexions sont en cours et que les

ministres concernés prendront dans les prochains jours des communiqués pour

situer les élèves et étudiants. Sur la quarantaine, il a déclaré que c’est une

situation exceptionnelle qui s’est imposée. « Dans les jours à venir, certains

allègements pourront être faits si la situation évolue de façon satisfaisante », a

affirmé le porte-parole du gouvernement.

 

Gaspard BAYALA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.