Révision du fichier électoral dans le Kadiogo

Des Opérateurs de kits biométriques (OPK) pour l’enrôlement sur les listes électorales en vue des élections à venir ont manifesté « pacifiquement » devant les locaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le lundi 22 juin 2020, à Ouagadougou, pour revendiquer leur déploiement.

Dans le cadre des élections de novembre 2020, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé au recrutement de 5 800 Opérateurs de kits biométriques (OPK) pour l’enrôlement sur les listes électorales sur l’ensemble du territoire national. Cependant, certains se plaignent ne pas être déployés dans des zones et d’autres de n’avoir pas conclu un engagement formel avec la CENI. Ces derniers ont donné de la voix, hier lundi 22 juin 2020, en organisant une manifestation « pacifique » devant les locaux de la commission électorale à Ouagadougou. Selon leurs explications, les OPK ont suivi une formation pour l’enrôlement des cartes d’électeur et chaque opérateur doit effectuer les enrôlements dans trois zones en 30 jours. Pour leur porte-parole, Touroubatoura Zeni, certains OPK ont travaillé dans une ou deux zones au lieu de trois, comme prévu. D’autres, a-t-il poursuivi, ont intervenu dans plusieurs zones et environ 260 opérateurs n’ont pas été affectés. « Nous demandons nos affectations aux responsables de la CENI. Au cas contraire, les opérateurs suggèrent un dédommagement. Certains ont laissé tomber leurs petits contrats pour s’inscrire », a déclaré le porte-parole des manifestants.
« Occupés » par les opérations d’enrôlement sur le terrain, les responsables de la CENI n’ont pas pu recevoir les manifestants. Mais jointe au téléphone par Sidwaya, une source interne a précisé que l’enrôlement n’est pas terminé et que par conséquent, les OPK ne peuvent pas se plaindre de ne pas être déployés. Qu’à cela ne tienne, a signifié la même source, les opérateurs sont retenus sur une short-liste, mais cela ne constitue pas en soi une garantie de signature de contrat avec la CENI. Quant au redéploiement des OPK, a-t-elle ajouté, il se fait sur la base de leurs performances.

Aziz CONGO
(Collaborateur)

2 Commentaires

  1. C’est de quel type de performance il parle ici ? C’est pas aux OPK d’aller tirer la population pour qu’ils viennent s’enrôler .Pendant que d’autres ont été déployé plus de trois fois d’autres n’ont pas encore été déployé comment cela peut s’expliquer?

  2. Je dirai que ce sont vos kits qui ne sont pas performant oui ,Y’a des kits où la batterie de l’ordinateur n’a pas d’autonomie ,on à croisé des plaques qui ne chargeait pas les accumulateurs tu part à la base on te dit que y’a pas d’accumulateurs en réserve tu obligé dallé charger l’accumulateur dans un point de recharge avec tes propres fonds malgré la présence du groupe électrogène dont je me demande à quoi il sert finalement et dans tout ça on te déploie pas soit disant que tu n’a été performant. D’autres n’ont pas été redéployé parce que avec la ceni on doit pas dire la vérité .Si y’a quelques chose qui ne va pas si tu parle en étant sur le terrain on enlève ton nom; c’est ça la démocratie ? Toi enfant de Lazare tu es calé tu vois certains appelé leur connaissance pour qu’on les placent dans tel localité à la prochaine zone et quand la liste sort son nom est calé comme il a voulu.Hey on va où comme ça ? Vous déployé les gens dans leur zone ils attendent 04 jour avant de commencé le travail et vous les rémunérés sur 12 jours soit disant que c’était pas prévu dans le budget.Nous savons tous que dans tout budget il y’a des imprévu. J’ai pas fait le droit mais je sais que c’est pas normale ça. Soyez fidèle à votre slogan c’est très important. Bon vent à ceux qui sont sur le terrain et je prie que Dieu nous délivre de cette situation de chômage. Amen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.