Commune de Boudry Retour sur un drame qui a fait cinq morts

Cinq personnes ont perdu la vie dans la soirée du mardi 14 juillet 2020 par suite de noyade dans la commune de Boudry, dans la région du Plateau central. Il s’agit de la préfète de Boudry, Eveline Rose Kafando, du commandant de brigade de gendarmerie de Boudry, l’adjudant-chef, Désiré Moyenga, du Sergent-chef de police, Salam Sawadogo, de Dominique Zongo, agent de la préfecture de Boudry et du chef coutumier de Wayalgui/ Yaïka, Simon Pierre Nana. De retour d’une mission de supervision des épreuves du CEP et du BEPC à Boena, leur véhicule de type 4×4 a été traîné par un puissant courant d’eau dans un radier de Mankarga, aux environs de 18h 30. C’est tard dans la nuit que, le véhicule a été retrouvé à environ deux kilomètres du cassis. Grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers, les corps y ont été extirpés. De la morgue du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Zorgho où ils étaient déposés, les corps des quatre agents de l’État ont été transférés à Ouagadougou, à la morgue de l’hôpital de Bogodogo dans la matinée du mercredi 15 juillet 2020. Quant au corps du chef coutumier, il a été enlevé et sera enterré au village. La préfète venait de prendre service à Boudry, le 16 juin 2020. Le commandant de la brigade de gendarmerie sert dans la commune de Boudry depuis septembre 2019. Ce drame laisse toute la province sans voix. Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a exprimé sa « grande tristesse » à la suite de cette disparition tragique. Il a salué la mémoire de ces serviteurs de l’Etat, morts dans l’exercice de leurs fonctions.

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.