Répression de la fraude : 360 millions de cigarettes incinérées

12 millions de bâtons de cigarettes d’une valeur de 360 millions FCFA, frauduleusement introduits sur le marché burkinabè, ont été brûlés au Centre d’enfouissement technique de Tanghin à Ouagadougou.

Les équipes de la brigade mobile de contrôle économique et de la répression de la fraude, déployées à travers le Burkina, ont saisi des cigarettes à des contrebandiers et des détenteurs de magasins de stockage clandestins. D’une valeur de 360 millions F CFA, le butin a été consumé par les flammes, le vendredi 13 octobre 2020, à Ouagadougou. La mise à feu a été faite par le secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Boubacar Traoré. Pour lui, le ministère entend, à travers l’incinération, rassurer les consommateurs de son engagement à lutter contre la fraude sous toutes ses formes, car elle occasionne des manques à gagner importants pour le budget de l’Etat. De plus, la vente des produits du tabac au Burkina Faso est soumise à l’obtention d’un agrément. Les paquets mis en vente sur le marché doivent présentés les marquages graphiques de sensibilisation ainsi que ceux permettant de suivre la traçabilité du produit. Pour le moment, seule la Manufacture burkinabè de cigarettes (MABUCIG) dispose d’un tel agrément. Le secrétaire général du ministère en charge du commerce a relevé que les saisies ont été opérées grâce au concours des services de la Gendarmerie nationale, de la Police nationale, de la Douane et des populations. Aussi, a-t-il invité les services de l’Etat à redoubler d’ardeur pour mettre fin à la fraude. Il a exhorté les populations à signaler toute pratique de contrebande aux numéros verts 80 00 11 84 ; 80 00 11 85 ; 80 00 11 86. Il a appelé les acteurs économiques qui souhaitent investir dans le secteur du tabac à prendre attache avec les services techniques du ministère en charge du commerce.

Nadège YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.