Journée de l’Europe : l’UE fait revivre l’avenue Kwame Nkrumah

La délégation de l’Union européenne au Burkina Faso a commémoré le dimanche 9 mai 2021 à Ouagadougou, la journée de l’Europe. C’est à travers une compétition sportive dénommée, le kilomètre de l’Europe que cette journée a été célébrée au Burkina Faso.

« C’est aujourd’hui 9 mai que nous commémorons la fête ’’nationale’’ de l’Europe. C’est la première fois que nous organisons une compétition sportive pour les jeunes scolaires, cela pour encourager la pratique sportive mais aussi pour faire revivre l’avenue Kwame Nkrumah qui était la plus belle avenue de Ouagadougou et montrer que le Burkina Faso reste debout malgré les crises et que l’Union européenne reste à ses côtés » ; C’est en ces termes que l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter a justifié l’organisation du kilomètre de l’Europe au Burkina ce dimanche 9 mai 2021 à Ouagadougou. Cette compétition, la première du genre, a mis aux prises plusieurs établissements scolaires dans deux catégories, à savoir les catégorie filles et garçons. Ainsi, pour prétendre au titre, il fallait franchir quatre obstacles que sont : le saut dans le sac, le slalom, le cerceau et la rampe.

A cet exercice, dans la catégorie filles, c’est Emilienne Kologo du club Pouiwindin qui s’est montré la plus rapide en franchissant la ligne d’arrivée en 4mn19s. Elle est suivie de Nouriatou Zongo et Fatoumata Ouédraogo. Pour sa première place, Emilienne Kologo est repartie, en plus de la médaille en or, avec une tablette et un vélo. En catégorie garçons, c’est Chérif Sorgho qui est monté sur la plus haute marche du podium. Il est suivi de Kader Soré et de Patrick Ekanzan Appia. Le vainqueur de cette catégorie est aussi reparti avec une médaille en or, une tablette et un vélo. Les cinq premiers de chaque catégorie ont reçu des prix en fonction de leur rang. Pour l’ambassadeur Wolfram Vetter, c’est un sentiment de satisfaction qui se dégage au regard de la mobilisation des scolaires, de l’Etat et du soutien du champion du monde de “log lift” Iron Biby qui est un exemple pour la jeunesse.
« C’est une première et nous comptons organiser un tel événement chaque année », a affirmé Wolfram Vetter.

Préparer la relève

Représentant le ministre des Sports et de Loisirs, le directeur de cabinet, Mamadou Diallo, a avoué que cette activité entre en droite ligne de la politique actuelle du département.
« L’un des projet phare du Ministère des Sports, c’est la relève sportive. Et elle s’intéresse surtout aux jeunes pour les stimuler afin de remplacer les générations déjà mûres », a-t-il souligné. Et d’ajouter que cette activité fait également un clin d’œil à l’athlétisme qui est ces dernières années, une source de fierté pour le pays. « L’athlétisme nous a fourni des motifs de satisfaction cette année avec Hugues Zango, Marthe Koala et nous avons les jeux Olympiques en vue. C’est avec satisfaction que nous avons accueilli cette compétition ce matin » a avoué M. Diallo. Pour le champion du monde, “log lift” Iron Biby, il est encourageant et motivant de voir tous ces enfants se surpasser.

« Ceux qui sont venus participer peuvent déjà se considérer comme gagnant car le fait de venir compétir, est important. Et à ce rythme, d’ici dix ans, nous aurons de grands athlètes à l’image de ceux qui ont inscrit leur nom dans athlétisme mondiale», a-t-il admis. A neuf ans, le jeune Daouda Congo n’a pas eu de complexe face à ses aînés. Et même s’il ne s’est pas classé parmi les cinq meilleurs, il a eu le mérité de surclasser un bon nombre de compétiteurs, Pour rappeler aux participants que c’est l’esprit qui compte et non la victoire, la délégation de l’Union européenne a décerné des médailles de participation à tous.

Donald Wendpouiré NIKIEMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.