Médias du Centre-Est : les acteurs souhaitent plus d’équité

Le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, a rencontré les journalistes des médias publics et privés et des communicateurs de la région du Centre-Est, le vendredi 7 mai 2021 à Tenkodogo.

C’est dans la dynamique d’écouter les hommes et les femmes des médias en région, de toucher du doigt les difficultés qu’ils rencontrent sur le terrain, entendre les problématiques spécifiques qui sont distinctes de celles au niveau national, que le Ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, (MCRP), Porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, a échangé, le vendredi 7 mai 2021 à Tenkodogo, avec les journalistes des médias publics et privés de la région du Centre-Est. Il a déclaré être venu partager avec eux, la vision du gouvernement du secteur et les projets de réformes qui se mettent en place.

Il a aussi indiqué, que cette rencontre vise à faire une connaissance mutuelle avec ceux dont il est appelé à travailler. Pour l’occasion, les journalistes ont soumis à leur ministre, leurs problèmes spécifiques qui se résument particulièrement à l’équité dans la couverture des évènements qui se déroulent dans l’espace régional, la facturation des reportages ainsi que la répartition des fréquences télévisuelles à attribuer. Le directeur de la radio Bagrépôle FM et responsable de la communication de Bagrépôle, Paul Dédoui, a expliqué au ministre, le comportement de certains DCPM ou organisateurs d’activités dans la région, qui imposent aux médias une somme de 50 000 francs CFA comme frais de couverture médiatique de leurs différentes activités. Une situation qu’il trouve injuste et à la fois frustrant. Pire, a déploré M. Dédoui, certaines institutions de l’Etat, des ONG et même des DCPM envoient des journalistes de Ouagadougou pour venir couvrir des évènements qui se tiennent dans la région, excluant ceux des régions qu’ils traitent de «journalistes locaux».

Il a rappelé au ministre que la plupart des médias basés dans la capitale, ont des représentations régionales, animées par des journalistes qui ont fait un long parcours dans le métier au niveau national et des correspondants de presse aussi professionnels et talentueux qui font de bons reportages. Il a demandé plus de respect et d’équité dans le travail, aussi bien dans la facturation des reportages des activités en région. Qu’à cela ne tienne, le Directeur régional de la communication et des relations avec le parlement (DRCRP) du Centre-Est, Jean Louis Ouédraogo, a soutenu que les médias publics et privés du Centre-Est jouent pleinement leur rôle de service public. Il a déploré la concurrence déloyale de certains médias qui viennent de Ouagadougou pour couvrir des évènements dans la région, réduisant ainsi leur assiette de revenus.

Concurrence déloyale

La productrice-réalisatrice de cinéma et promotrice de «TV Citoyenne» qui sera ouverte à Tenkodogo, Valérie Kaboré, s’est réjouie de trouver en face un ministre qu’elle ne connaissait pas, mais qui s’engage à faire bouger les lignes au niveau des organes de presse. «Nous sommes venus dire notre engagement à travailler pour le développement de la région, à travers la télé citoyenne régionale qui va émettre et faire des plaidoiries par rapport aux différentes redevances et aux taxes que l’Etat fixe pour l’ensemble du secteur de la communication», a-t-elle ajouté.

A toutes ces préoccupations qui lui ont été soumises, Ousséni Tamboura a rassuré que certaines peuvent trouver des solutions au niveau régional. Il a dit retenir de cette rencontre, l’engagement des acteurs du secteur des médias et de la communication à travailler ensemble pour relever le défi de ce secteur. De l’avis du MCRP Tamboura, une telle rencontre avec les acteurs des organes de presse en région participe de la bonne connaissance de leurs réalités de terrain.

La Direction régionale de la communication et des relations avec le parlement (DRCRP) du Centre-Est a été instruite, à cet effet, d’organiser une journée autour des autorités régionales, consacrée aux médias pour discuter des problèmes qui les concernent afin de trouver ensemble les solutions idoines aux différentes préoccupations. La région du Centre-Est compte 14 radios dont une télé privée et une presse publique représentée à travers la RTB et les Editions Sidwaya Centre-Est et de correspondants de quelques organes de presse.

Bougnan NAON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.