46e anniversaire de la CEDEAO : Du noble art pour célébrer l’évènement

L’attraction de la soirée a été le combat victorieux de Yacouba Wandaogo (bras levés) face à Olivier Nébié.

La Fédération burkinabè de boxe en partenariat avec le Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO a organisé, le samedi 29 mai 2021 au stade du 4-Août de Ouagadougou, un gala de boxe amateur. Cela, pour célébrer le 46e anniversaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le suspens, l’ambiance, les émotions, des esquives, des uppercuts, des crochets etc., ont contribué à agrémenter la soirée du
public qui a fait le déplacement de la maison des arts martiaux, le samedi 29 mai 2021, à l’occasion du gala de boxe amateur. Organisée par la Fédération burkinabè de boxe en partenariat avec le Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO, l’activité entre dans le cadre de la célébration du 46e anniversaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dix combats dans huit catégories de poids ont constitué le menu de ce gala. Le combat phare de la finale a été celui de la catégorie mi-lourd. Il a mis aux prises le pugiliste de l’USFA, Olivier Nébié et Yacouba Wandaogo de l’Entente boxing club de Kalgondin (EBCK).

Un duel de titans qui a mis en lumière Yacouba. Il a profité du manque de lucidité de son challenger pour marquer plus de points pour remporter le combat. Chez les lourds, Ismaël Mano de l’Association boxing club (ABC) a contraint son adversaire Rodrigue Zongo à
l’abandon. La catégorie coq a été l’apanage du bidasse Fulbert Yaméogo. Il est sorti victorieux de son face-à-face avec Rachid Sawadogo de Boxing club (BC), par arrêt de l’arbitre après la 2e reprise. En léger, le combat entre Samuel Tiendrebeogo de l’ABC et Ousseni Tahita de l’EBCK, a failli tourner au vinaigre à cause d’un incident vite maitrisé par la police. L’arbitre ayant constaté que Samuel n’était plus en mesure de poursuivre la partie, après avoir subi les assauts de son adversaire, décide d’arrêter tout simplement le combat. Une décision mal appréciée par l’entraineur de celui-ci qui va foncer tout droit sur l’arbitre pour lui demander des explications.

Il a fallu l’intervention énergique de la police pour ramener le forcené à la raison. C’est un président de la Fédération burkinabè de boxe (FBB), Jérémie Bouda comblé qui n’a pas caché sa joie de voir la compétition tenir jusqu’au bout. « Je suis satisfait car les combats se sont très bien déroulés. C’est notre première sortie et nous voulons traduire nos remerciements à la CEDEAO qui nous a permis d’organiser cette compétition. Nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin car l’objectif de la fédération est d’étendre cette activité dans toutes les communes de Ouagadougou », a-t-il laissé entendre. Même motif de satisfaction pour le directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO (CDJS/CEDEAO), Francis Chuks Njoaguani.
« Nous avons assisté à de très beaux combats. Je félicite tous les boxeurs et nous les encourageons à continuer dans ce sens. Je n’oublie pas non plus la FBC qui fait un excellent travail. La qualité des combats présage de belles perspectives pour l’avenir de la boxe burkinabè », a-t-il déclaré. Dans le classement par équipe, c’est l’USFA avec quatre victoires sur dix qui a été déclarée vainqueur.

Yves OUEDRAOGO

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.