45 645 candidats en lice dans la région du Centre

Le gouverneur du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo (bonnet), a ouvert la première enveloppe des épreuves au lycée professionnel régional du Centre à Ouagadougou.

Le gouverneur de la région du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo a lancé, le mercredi 8 juillet 2021, à Ouagadougou, les épreuves écrites du baccalauréat 2021, au lycée professionnel régional du Centre.

La session 2021 du baccalauréat a débuté, le mercredi 8 juillet 2021, sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région du Centre, le gouverneur du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo, accompagné d’une délégation composée, entre autres, du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, du président du conseil régional du Centre, du haut-commissaire de la province du Kadiogo, a donné le top de départ des épreuves écrites du baccalauréat au Lycée professionnel régional du Centre (LPRC), à Ouagadougou. Pour cette année, 45 645 candidats dont 21 985 garçons et 23 660 filles, sont à la conquête du BAC dans la région du Centre. Ils sont répartis dans 167 jurys sur le territoire régional. « Nous avons prodigué des conseils aux élèves pour qu’ils composent dans de bonnes conditions », a déclaré le gouverneur du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo, à l’issue du lancement.

Il a invité les candidats à respecter les consignes afin que l’examen se déroule sans incident. Il a, par ailleurs, remercié le gouvernement qui, malgré la situation nationale difficile, a mis tout en œuvre pour que les différents examens se tiennent cette année. « Nous souhaitons que tout se passe bien pour que nous puissions être satisfaits de l’ensemble du déroulement », a-t-il souhaité. Pour le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Enseignement supérieur, Mahamadou Sawadogo, toutes les dispositions ont été prises pour que le baccalauréat se déroule bien au niveau national. A l’en croire, le baccalauréat est un examen spécial et compte tenu de son importance dans la formation des cadres du pays, tous les moyens ont été mis en œuvre pour sa «bonne» organisation. Selon lui, la difficulté majeure à relever est l’insécurité qui a impacté les mouvements des acteurs et du matériel, mais tout est rentré dans l’ordre.

Pour le seul centre du LPRC, 592 candidats répartis dans deux jurys y composent, selon le chef du centre, Daniel Sawadogo. « Nous n’avons pas enregistré d’absence et les choses se déroulent comme nous souhaitons», a-t-il rassuré. Les élèves ont dit être prêts pour affronter les différentes épreuves et obtenir leur diplôme. « Je me suis
préparé depuis 9 mois donc je suis prête a abordé le
sujet », a fait savoir, la candidate, Odette Sakinatou Dénisounou, quelques temps avant l’ouverture de l’enveloppe. Elle dit compter faire partie des bacheliers de 2021. Au niveau national, ce sont 154 775 candidats qui sont en quête du 1er diplôme universitaire. La proclamation des résultats du premier tour est prévue à partir du vendredi 16 juillet prochain.

Aly SAWADOGO
Yirnana Serge TAO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.