Election UNSE : Soumaïla Ilboudo et ses réformes profondes

La candidature de Soumaïla Ilboudo au poste de président de l’Union nationale des supporters des Etalons a été officiellement annoncée, le 6 juillet dernier, au cours d’une conférence de presse animée à Ouagadougou. Il ambitionne apporter des réformes profondes aux niveaux structurel, institutionnel,
réglementaire et opérationnel.

Après avoir démissionné de la présidence de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE) « pour convenance personnelle », Soumaïla Ilboudo veut revenir aux affaires. Il a officiellement annoncé sa candidature, le 6 juillet dernier au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou. Pour cette nouvelle aventure, Soumaïla Ilboudo entend apporter des réformes profondes à la fois aux niveaux structurel, institutionnel, réglementaire et même opérationnel qui, selon lui, feront de l’UNSE une structure de soutien à toutes les disciplines sportives. Pour cela, « il a été conçu un plan-cadre qui renferme les actions à conduire à tous les niveaux pour atteindre l’objectif global ». De ce plan-cadre, il ressort, entre autres, la mise à jour des textes fondamentaux de l’UNSE; la conversion du plan-cadre en programme d’activités après son enrichissement par les apports des structures régionales et provinciales; la tenue d’activités de sensibilisation des supporters et la vulgarisation des réglementations de chaque discipline et la prospection en vue de l’élargissement des ressources financières par la signature de convention de partenariats clairs. Toutes ces réformes, selon le candidat, visent à rompre avec les méthodes radicales du passé dont les acteurs n’avaient pas pu tirer des leçons du fait de l’absence de mémoire, de la navigation à vue et l’opacité de la gestion de l’époque.

A la suite des rumeurs selon lesquelles le candidat aurait pris la fuite à la suite d’une convocation de justice du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, Soumaïla Ilboudo, en plus d’apporter un démenti a donné sa version des choses. « Une semaine après mon voyage, ma femme m’a appelé vers 20h pour me faire comprendre qu’il y a une personne qui est passée à la maison aux environs de 19h 46 mn pour laisser une convocation. Le lendemain j’ai appelé mon avocat et après vérification, il m’a fait savoir qu’il s’agit d’une affaire qui remonte à 2015. Comme c’est une affaire de justice, le lendemain j’ai pris l’avion et je suis revenu », déclare Soumaïla Ilboudo tout en précisant qu’il n’était pas au courant de la convocation lorsqu’il quittait le pays. Pour lui, cette convocation est un moyen que ses détracteurs comptent utiliser pour l’empêcher de présenter sa candidature au poste de président de l’UNSE. « La justice est indépendante et je sais qu’elle fera son travail », foi de Soumaïla Ilboudo. Pour rappel, l’assemblée générale élective est prévue pour le samedi 17 juillet prochain à Ouagadougou.

 Ollo Aimé Césaire HIEN

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.