Secrétariat exécutif du G5 Sahel : Eric Yemdaogo Tiaré désormais aux commandes

Nommé par les Chefs d’Etat du G5 Sahel à l’occasion de la 5e session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat, tenue le 9 juillet 2021, l’ambassadeur, Eric Yemdaogo Tiaré, a été officiellement installé dans ses fonctions, le mardi 3 août 2021 à Nouakchott, par le Président du Conseil des ministres du G5 Sahel, Issa Doubragne.

L’Ambassadeur Tiaré, remplace à ce poste Maman Sambo Sidikou qui y a passé trois années et demie et officie désormais comme Haut représentant de l’Union africaine au Sahel. Après avoir remis les commandes du Secrétaire Exécutif du G5 Sahel à l’Ambassadeur Eric Yemdaogo Tiaré, le Président du Conseil des ministres du G5 Sahel lui a présenté les félicitations et les encouragements de SEM le Général de Corps d’Armée Mahamat Idriss Deby Itno, Président du Conseil Militaire de Transition, Président en exercice du G5 Sahel. Issa Doubragne a indiqué que les attentes vis-à-vis du nouveau Secrétaire Exécutif du G5 Sahel sont essentiellement la poursuite avec assiduité, rigueur et diligence, des grands chantiers en cours au niveau du G5 Sahel, tracés dans les feuilles de route de la Coalition pour le Sahel et de la présidence en exercice, notamment :

– le développement à travers la mise en œuvre intégrée, au niveau territorial, de politiques publiques économiques et sociales ; – la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement dans l’espace sahélien, et en premier lieu la lutte contre le terrorisme ; – la réduction des inégalités par des initiatives hardies et susceptibles d’apporter une réponse en termes de gouvernance ;

– l’organisation du retour de l’Etat et des déplacés dans les zones fragiles. Eric Yemdaogo Tiaré et son équipe devraient également travailler, avec l’ensemble des Etats membres du G5 Sahel, afin de finaliser pour la fin de l’année 2021, la révision de la Convention portant création du G5 Sahel, l’achèvement de la réforme du Secrétariat exécutif du G5 Sahel, l’actualisation de la Stratégie de développement et de sécurité, la révision du Programme d’Investissement prioritaire-PIP 2019/21 et l’élaboration du PIP 2022/24.

Le Président du Conseil des ministres a rendu un hommage mérité à Maman Sambo Sidikou pour son engagement remarqué comme Secrétaire permanent puis Secrétaire exécutif du G5 Sahel et promis que tous les succès, les acquis obtenus et les travaux menés avec ses chefs de département et collaborateurs seront capitalisés par son successeur. Pour ces premiers mots, l’Ambassadeur Eric Yemdaogo Tiaré a exprimé sa gratitude aux Chefs d’Etat du G5 Sahel pour l’avoir choisi pour présider aux destinées de cette organisation et a promis travailler avec ses équipes pour mériter cette confiance. En prenant le relais de Maman Sambo Sidikou pour la consolidation de la coopération régionale établie depuis 2014 entre les pays du G5, Eric Yemdaogo Tiaré dit mesurer l’ampleur des défis au regard de la persistance de l’insécurité et de la nécessité d’engager des actions urgentes et conséquentes de développement.

Eric Yemdaogo Tiaré a pris l’engagement avec ses collaborateurs, qu’avec le soutien des ministres, le soutien des partenaires et sur les orientations des Chefs d’Etat du G5 Sahel, il travaillera à capitaliser les francs succès et les acquis de ces dernières années et à relever des nouveaux défis. Dans les prochaines semaines, le nouveau Secrétaire exécutif du G5 Sahel, définira en rapport avec l’ensemble de ses collègues, et dans une concertation avec les Etats et les partenaires, les grandes lignes d’une approche permettant d’aborder les problématiques du G5 Sahel avec recul et à la mesure des attentes des premières autorités de l’organisation et des laborieuses populations de l’espace, en vue de la construction d’une région du Sahel, stable et prospère. S’agissant de son bilan, le Secrétariat exécutif sortant, Maman Sambo Sidikou a évoqué la conduite du processus de réforme du Secrétariat permanent devenu Secrétariat exécutif avec un nouveau dispositif organisationnel, le positionnement straté- gique du G5 Sahel dans l’environnement régional et international à travers notamment le renforce- ment et la diversifica- tion du partenariat, l’action diplomatique soutenue et la qualité de la représentation de l’organisation à diverses rencontres et instances, la construction d’une dynamique de collaboration avec l’ensemble des acteurs intervenant dans la région, à la faveur de la mise en place de divers mécanismes comme la Coalition pour le Sahel, l’Alliance Sahel, le P3S, la Plateforme ministérielle de coordination des stratégies Sahel, etc.

Sur le plan sécuritaire, Maman Sambo Sidikou dit avoir travaillé avec ses équipes à renforcer et à étoffer le dispositif de défense et de sécurité et à mobiliser le soutien des partenaires au profit des actions entreprises dans le domaine, et particulièrement au profit de la Force conjointe. Sur le plan du développement, le Secrétariat exécutif bénéficie désormais de la confiance des partenaires qui développent, à travers cet organe, des projets et programmes suivant les référentiels prioritaires du G5 Sahel et/ou les orientations des autorités. C’est l’exemple des différents projets majeurs qui sont actuellement en cours sur financement de la BAD, du FIDA, du PAM, de la FAO, de l’Union européenne, de la BMZ/KfW, la BADEA, l’UEMOA et l’Alliance Sahel.

DCPM /MINEFID

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.