Vaccins contre la COVID-19 : la Chine promet 2 milliards de doses au monde

La première réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la COVID-19 s’est tenue, le 5 août 2021, par vidéoconférence sous la présidence du ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi. La rencontre avait pour thème « Renforcer la coopération internationale en matière de vaccins et promouvoir la distribution juste et équitable des vaccins dans le monde » a été le thème de la rencontre.

La Chine est au premier plan des initiatives qui visent à aider les pays en développement à lutter efficacement contre la COVID-19. Lors de la première réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la COVID-19 tenue par vidéoconférence, le 5 août 2021, le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a livré un message important du président XI Jinping sur la nécessité de faire des vaccins, un bien mondial. La Chine s’est engagée à offrir 2 milliards de doses de vaccins au monde tout au long de cette année et d’injecter 100 millions de dollars américains à la facilité COVAX. Ceci afin de soutenir la distribution des vaccins dans les pays en développement. Le président Xi Jinping a réitéré l’engagement à travailler avec la communauté internationale pour faire progresser la coopération internationale en matière de vaccins et favoriser « la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité ». « Les vaccins ont une importance cruciale dans la lutte de l’humanité contre le virus et il faut les distribuer dans le monde entier de façon juste et équitable, de manière qu’aucun pays ni personne ne soit laissé pour compte et que les vaccins deviennent vraiment ceux des peuples », a souligné le chef de l’Etat chinois. Pour éradiquer ce virus qui ébranle l’humanité, il n’y a qu’une option, celle d’agir dans une dynamique de solidarité et de travailler ensemble. Primauté à la vie Aux dires de Xi Jinping, il faut impérativement accorder la primauté à la vie à travers une promotion de l’accès mondial aux vaccins.

« La vie et la santé des peuples doivent toujours être notre première priorité. Il ne faut pas mettre les intérêts économiques et politiques ou autres au-dessus de la vie et de la santé des peuples. Les vaccins sont avant tout un bien public mondial. Nous devons veiller à ce qu’ils le restent et rejeter la montée du « nationalisme vaccinal», a-t-il souligné. C’est pourquoi, il a préconisé la défense de « la moralité et la justice » en renforçant l’aide aux pays en développement et en comblant le «déficit de capacité de production ». Selon le président chinois, il faut faire preuve de solidarité et de sens de responsabilité pour surmonter les difficultés et mettre pleinement en œuvre le rôle des gouvernements, des entreprises et des organisations internationales pour créer une synergie. De ce fait, il est plus que nécessaire de pratiquer le multilatéralisme et d’améliorer l’efficacité de la coopération internationale. « La facilité COVAX devra devenir plus efficace et plus transparente, augmenter et accélérer les livraisons de vaccins. Les institutions financières multilatérales telles que la Banque mondiale devront fournir un soutien financier rapide et inclusif pour la recherche, le développement, la production et l’approvisionnement de vaccins», a relevé Xi Jinping.

Sur la même lancée, il a émis le souhait que tous les pays respectent les systèmes d’homologation tels que la liste d’utilisation d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et mènent une homologation mutuelle et une coordination des politiques réglementaires concernant les vaccins conformément aux « principes de la scientificité et de l’équité ». «Tout en renforçant la vulgarisation des connaissances scientifiques des vaccins, en renforçant la confiance du public et en accélérant la vitesse de vaccination, les pays devront également continuer à coordonner les mesures d’intervention pharmaceutiques et non-pharmaceutiques, coordonner la prévention et le contrôle réguliers et ciblés et le traitement d’urgence et coordonner la prévention et le contrôle de la pandémie et le développement socio-économique », a soutenu le président de l’Empire du milieu. Intensifier la prévention et le contrôle Il a indiqué l’impératif d’intensifier la prévention et le contrôle conjoints internationaux pour minimiser le risque de propagation transfrontalière de la pandémie. Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a rappelé que son pays reste fidèle à l’engagement pris par le chef de l’Etat, Xi Jinping, lors de la 73e session de l’Assemblée mondiale de la Santé de faire des vaccins « un bien public mondial ».

«Chose dite, chose faite. La Chine a pris l’initiative de partager la séquence génomique complète de la COVID-19 avec le monde entier, d’effectuer des essais cliniques de phase III de vaccins inactivés contre la COVID-19 à l’étranger, de fournir des vaccins aux pays en développement qui en ont besoin et de coopérer avec des pays en développement dans la production de vaccins », a soutenu le ministre des Affaires étrangères. Il a déclaré que la Chine ne cherche aucun objectif politique et aucun intérêt économique dans la coopération en matière de vaccins. « Notre seul objectif est de faire des vaccins un bien public mondial et ceux des peuples du monde. Nous continuerons d’augmenter régulièrement notre capacité de production, de fournir davantage de vaccins chinois accessibles et abordables au monde et de répondre aux besoins des pays en développement », a-t-il promis. Pour lui, tant qu’il y a des infections dans un pays, il est impossible pour l’humanité de vaincre complètement le virus. D’où l’intérêt pour toutes les parties de rester unies, de renforcer la coopération et de soutenir l’OMS dans la promotion de la facilité COVAX.

Une synthèse de Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.