CEDEAO : Début des travaux du Sommet extraordinaire sur la Guinée et le Mali

Le président du Faso, Roch Kaboré et ses pairs de l’espace CEDEAO ont entamé en fin de matinée les travaux de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest sur les crises politiques en Guinée et au Mali. Ces travaux qui se déroulent à huis clos ont été précédés par une cérémonie d’ouverture marquée par le discours du président en exercice de la CEDEAO, Nana Dankwa Akufo-Addo, président de la République du Ghana.

Il a salué la tenue de ce sommet qui est comme « un témoignage éloquent de l’engagement de la CEDEAO en faveur de la paix, de la démocratie et de la solidarité dans notre sous-région ». Il s’agit d’avoir des « discussions plus approfondies sur la situation en Guinée et au Mali », a-t-il déclaré. Le président Akufo-Addo a expliqué que le 10 septembre dernier, une mission de haut niveau a été envoyée par les chefs d’Etat en Guinée pour « une évaluation de la situation ». Le rapport produit par cette mission fera l’objet d’un examen au cours de ce sommet.

Le président en exercice de la CEDEAO, a indiqué que la conférence des chefs d’Etat va également se pencher sur le rapport du médiateur de la CEDEAO pour le Mali. Au cours de la rencontre, les chefs d’Etat vont « prendre des décisions éclairées » en vue d’aboutir à des « solutions durables », a ajouté le président en exercice de la CEDEAO.

Ce sommet d’Accra a été l’occasion pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et ses pairs du Togo et de la Côte d’Ivoire de s’entretenir en prélude de la conférence sur questions sous régionales particulièrement de la situation politique en Guinée. « Nous avons fait un tour d’horizon de la situation dans notre sous-région et discuté des questions d’intérêts communs », a confié le Président du Faso.

WMO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.