Création d’emplois au Burkina : « Big Win Philanthropy » explore les opportunités

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience la présidente de la fondation Big Win Philanthropy, Jamie Cooper et son directeur général, Kesete Admasu, le jeudi 4 novembre 2021, à Ouagadougou. La fondation ambitionne soutenir l’initiative du gouvernement de créer 600 mille emplois d’ici à 2025.

Basée aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, Big Win Philanthropy est une fondation privée qui accompagne les pays d’Afrique subsaharienne engagés dans la transformation de leurs économies dans l’optique d’améliorer les conditions de vie des enfants et des populations. Sur invitation du gouvernement, la présidente de la fondation, Jamie Cooper et son directeur général, Kesete Admasu, séjournent au Burkina Faso.

Ils ont été reçus en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le jeudi 4 novembre 2021, à Ouagadougou, en compagnie du ministre de la Jeunesse, de la Promotion de l’entrepreneuriat et de l’Emploi, Salifo Tiemtoré. « Nous sommes venus ici sur invitation du gouvernement burkinabè pour explorer les potentialités de partenariat dans le cadre de l’initiative qui vise à créer 600 mille emplois d’ici à 2025. Nous sommes admiratifs de cette ambition du gouvernement et de sa volonté de créer des emplois décents et de qualité dans plusieurs domaines », a déclaré le directeur général de Big Win Philanthropy, Kesete Admasu, au sortir de l’audience.

Intervention variée Il a dit fonder l’espoir que la fondation aura l’opportunité de travailler avec le gouvernement burkinabè et d’autres leaders dans plusieurs secteurs de développement. Kesete Admasu a confié qu’ils vont mettre à profit leur séjour pour échanger avec les membres du gouvernement pour voir dans quelle mesure ils pourront apporter un soutien stratégique dans la mise en œuvre de certaines initiatives de développement. « Nous travaillerons en fonction des domaines prioritaires que le gouvernement aura définis. Nous voulons avoir une vision claire de ce que veut le gouvernement comme celle de vouloir créer 600 mille emplois. Nous serons présents pour apporter l’appui stratégique pour pouvoir identifier les secteurs porteurs d’emplois », a indiqué le directeur général de Big Win Philanthropy.

Il a informé que la fondation a axé ses interventions en Afrique subsaharienne et intervient dans des programmes en Ethiopie, au Mozambique et au Ghana. « Nous accompagnons le développement des banques en Afrique. Nous intervenons dans les questions de nutrition des enfants. Nous appuyons également les projets dans le domaine de l’éducation. A titre d’exemple, nous soutenons des initiatives liées aux réformes éducatives au Ghana et au Libéria », a détaillé M. Admasu. Big Win Philanthropy investit aussi dans l’employabilité des jeunes et dans la formation en leadership. « Nous travaillons en étroite collaboration avec l’ancienne présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, dans un programme de développement du leadership féminin », a relevé le directeur général de la fondation. La fondation a également un programme en direction des collectivités territoriales. « Dans ce cadre, nous travaillons avec des maires à Cap Town en Afrique du Sud. C’est dire que nous allons au-delà des gouvernements pour travailler avec des structures autonomes pour les accompagner », a conclu Kesete Admasu.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.