Situation sécuritaire : L’appel des coutumiers à ne pas tomber dans le piège de la division

Les chefs coutumiers de la zone Bobo Madare ont invité les Burkinabè à cultiver la paix au Faso.

Dans le cadre de la crise sécuritaire actuelle que connait le Burkina Faso, l’Association des chefs coutumiers traditionnels des Bobo Madare a fait une déclaration, le jeudi 25 novembre 2021, à Bobo-Dioulasso dans l’enceinte du musée communal Sogossira Sanou dans le but de lancer un appel à la bobolaise.

L’Association des chefs coutumiers traditionnels de la zone Bobo Madare s’est prononcée, le jeudi 25 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, sur la situation sécuritaire que vit le Burkina Faso ces derniers temps. Dans une déclaration lue par son porte-parole, Omer Sanou, les coutumiers ont invité les fils et filles de Bobo-Dioulasso à regarder dans le même sens. « Nous, sages et garants de nos coutumes demandons à la jeunesse burkinabè et celle de Bobo-Dioulasso en particulier, de sursoir à la violence et aux actes de vandalisme pour la relance économique de notre pays », a-t-il soutenu.

Omer Sanou a également appelé les populations à ne pas tomber dans le piège de la division, avant de les exhorter à cultiver une société de paix et de tolérance, en restant solidaires derrière les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) pour vaincre l’ennemi. Omer Sanou a tout de même exprimé son inquiétude vis-à-vis de la situation sécuritaire actuelle.  « Nous assistons depuis un certain moment à la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso engendrant une rupture sur le plan social, économique et politique. Nous pleurons tous des êtres chers restés sur le champ les armes à la main », a-t-il déploré. Le porte-parole a également lancé un cri du cœur par rapport aux veuves et orphelins qu’ont fait les attaques terroristes.

Samiratou TRAORE (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.