Les Héros et les zéros

De son paisible jardin potager à l’arène du destin en danger il s’est engagé Sans pain ni gain, loin des siens sans soutien, il a fait de son nom l’espoir enragé Sans allié sûr qui rassure, il criait au secours aux sourds en se battant sans détour Même le Christ n’a pas porté seul sa croix, même le héros a besoin de concours

Il n’était pas militaire, il était plus téméraire qu’un débonnaire légionnaire Il n’avait pas de bataillon, il se battait en haillons comme un loup solitaire Il n’avait ni galon ni macaron, il était plus digne que le baron qui tourne en rond Sans dotation ni commission, il n’avait de raison que sa passion pour la Nation !

Défendre la fratrie, la patrie sans repartie ni répit ni sursis en contrepartie de sa vie S’adonner, s’abandonner corps et âme dans une guerre d’intérêts au devis non-dit Mourir sans fuir pour un Faso cachot sous étau qui va à vau-l’eau aux allures de tonneau Se réduire en morceaux avec bravoure pour sauver le bourg des vautours, en lambeaux

Chez nous les héros vivants sont méconnus, comblés au pied d’une tombe et reconnus Chez nous les meilleurs sont ailleurs, l’exploit des pairs est un heurt, combattu et abattu L’intégrité est en proie à toutes les animosités de la fraternité sur les sentiers de la vérité La bassesse en liesse porte un bonnet d’âne doré vautré dans un fauteuil de deuil illimité

L’honneur n’est qu’un beurre qui s’achète et se vend sur des étals de bazars de tares La grandeur n’est qu’un leurre qui monte sans s’élever, au firmament de tous les avatars A titre posthume le héros sans costumes porte l’épingle du pingre ingrat sur un cercueil L’impénitent flemmard vivant arbore l’indignité sans éclat d’un mérité encensé d’écueils

Être un jardinier et transcender le roturier pour narguer le timonier qui dort au mirador On peut défendre son pays sans porter un treillis et laisser ébahis les badauds du matador Le patriotisme qui manque de volontarisme n’est qu’un néologisme de trop, un vain mot Aux héros tombés au front, affamés ou démunis, juste des mots pour panser vos maux

Clément ZONGO

clmentzongo@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.