Burkina: « Le MPSR doit garantir aux personnes interpellées leur dignité », les évêques

Les évêques du Burkina Faso qui suivent avec intérêt la situation nationale, ont fait une déclaration publiée le 27 janvier 2022, dans laquelle, ils disent prendre acte des changements intervenus.

« Nous, évêques du Burkina Faso, prenons acte des changements intervenus », ont-ils dit.  De tels changements « brusques et non constitutionnels», selon eux, ne vont pas sans poser de problème. Pour eux, si le défi sécuritaire est le premier qui a motivé ces évènements, d’autres demandent également à être relevés, notamment le retour des personnes déplacées chez elles, la réconciliation nationale, les défis économiques et tant d’autres qui nécessitent la participation de tous.

Dans ce contexte, ils rappellent que l’autorité est un service pour le bien commun. Ainsi, ils pensent que les nouvelles autorités doivent s’organiser comme il faut pour répondre aux aspirations profondes du peuple. « Nous les invitons à garantir aux personnes interpellées leur sécurité, leur intégrité physique et leur dignité », ont-ils souhaité.

Devant la nouveauté de la situation nationale et les questionnements légitimes des uns et des autres, les prêtes invitent avec insistance à la prière afin que le Burkina puisse progresser vers une sortie de crise définitive et une paix durable.

La Rédaction

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.