Pèlerinage à la Mecque : Un million de musulmans pourront faire le Hadj cette année

Le ministère saoudien en charge du pèlerinage à la Mecque a annoncé dans un communiqué ce samedi qu’un million de musulmans (étrangers comme nationaux) pourront accomplir le Hadj cette année.

A la faveur de la levée des restrictions sanitaires relatives à la Covid-19, un nombre plus important de musulmans dans le monde pourront accomplir leur 5e pilier de l’Islam cette année avec cette décision des autorités saoudiennes ouvrant les portes du pays à ceux qui viennent de l’étranger pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Néanmoins, le communiqué indique que seuls les pèlerins vaccinés âgés de moins de 65 ans seront autorisés à participer au Hadj cette année. Les voyageurs venant de l’extérieur de l’Arabie saoudite devront présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Le gouvernement veut assurer la sécurité des pèlerins « tout en veillant à ce qu’un maximum de musulmans dans le monde puissent accomplir le hadj », précise le communiqué.

Le grand pèlerinage à la Mecque est l’un des cinq piliers de l’islam et doit être accompli par tous les musulmans qui en ont les moyens au moins une fois dans leur vie. Il figure habituellement parmi les plus grands rassemblements religieux au monde, en 2019, plus de 2 millions de personnes se sont réunies en terre sainte de l’Islam pour accomplir les rites du pèlerinage.

Après le début de la pandémie, l’Arabie saoudite a autorisé seulement 1.000 pèlerins en 2020, et 60.000 résidents l’année suivante, tous vaccinés contre le coronavirus et choisis par tirage au sort.

Déjà, en août 2021, le royaume saoudien avait rouvert ses frontières aux pèlerins étrangers souhaitant participer au petit pèlerinage, la Oumra, qui contrairement au hadj peut être effectué tout au long de l’année.

F.O.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.