Financement de projets au Burkina :les députés ratifient 11 projets de loi

Par vote, les députés de la Transition ont ratifié 11 projets de loi relatifs aux accords de financement, de prêt ou de don soumis par le gouvernement.

La plénière de l’Assemblée législative de Transition, du mardi 14 juin 2022 à Ouagadougou a permis l’examen et l’adoption par vote de 11 projets de lois portant autorisation de ratification d’accords de financement.

Le gouvernement de la Transition a désormais le champ libre pour poursuivre la mise en œuvre opérationnelle de onze projets de développement. En effet, après un travail en amont effectué sur les différents dossiers, les députés de la Transition ont, au cours de la séance plénière du mardi 14 juin 2022 à Ouagadougou, ratifié les ordonnances à eux soumis par le gouvernement. Il s’agit de l’ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement relatif à l’appui des politiques de développement portant sur la réponse à la crise COVID-19.

Un accord qui avait été conclu entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) le 21 janvier 2021. Il s’est agi également de la ratification de l’ordonnance du 31 décembre 2021 portant autorisation de prêt auprès de la Deutsche Bank pour le financement du projet de construction et d’équipement du Centre hospitalier universitaire de Bassinko (Ouagadougou).

Les députés ont également validé l’accord de prêt conclu le 13 février 2021 à N’Djamena entre le Burkina Faso et le Fonds international de dévelop-pement agricole (FIDA), pour le financement du programme régional conjoint Sahel en réponse aux défis de la COVID-19, conflits et changements climatiques. Mieux, l’accord de don conclu entre le Burkina Faso, et l’IDA pour le financement additionnel du Projet de renforcement des services de santé (PRSS) a également reçu le quitus des députés.

Il en est de même de l’accord de financement signé le 12 juillet 2021 entre le Burkina Faso et la banque BNP Paribas pour la réalisation du Projet de mobilité urbaine du Grand Ouaga (PMUGO). La plénière a aussi validé les accords de financement composé du crédit et de don signé le 9 septembre 2021 entre le Burkina Faso et l’IDA pour le financement du projet régional de corridors économiques Lomé-Ouaga-dougou-Niamey, et celui de prêt signé en décembre 2020 entre le Fonds saoudien de développement (FSD) et le Burkina Faso pour la réhabilitation de la route nationale 10, Tougan-Ouahigouya.

Renouvellement du PRAPS

Les accords de financement composé du crédit et de don conclus entre le pays et l’IDA pour le financement de la deuxième phase du Projet régional d’appui au pastoralisme au sahel-Burkina Faso (PRAPS2-BF), et celui de don conclu le 6 mai 2021 entre le Burkina Faso et l’IDA pour le financement additionnel du Projet filets sociaux (PFS) au Burkina Faso, ont été ratifiés. L’accord-cadre (financement de vente à tempérament), signé le 25 mars 2021 entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID), relatif au Projet de renforcement des soins de santé primaire pour l’amélioration de la santé et de la nutrition au Burkina Faso (PRSS-ASN) a également été validé par les députés. Ces derniers ont par ailleurs interrogé le gouvernement qui était représenté par les ministres en charge de l’économie, des transports, des infrastructures, de l’administration territoriale, de la santé et de l’agriculture sur les dispositions prises pour un meilleur suivi et une exécution limpide de ces projets financés à plusieurs centaines de milliards de francs CFA. Le président de l’Assemblée législative de Transition, Aboubacar Toguyeni, a rassuré que les différents projets dont les accords de financements ont fait l’objet de vote devant la représentation sont porteurs d’espoir pour les populations. Le gouvernement de son côté s’est réjoui de la confiance placée en lui par le pouvoir législatif afin de permettre de dérouler le programme de gouvernance de la Transition au grand bonheur des populations burkinabè.

Wanlé Gérard COULIBALY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.