Burkina-Sénégal : 0-1 : défaite frustrante des Etalons

Les Etalons dames ont dominé dans le jeu, mais ont fini par s’incliner.

Pour sa 2e sortie dans la poule A de la CAN féminine Maroc 2022, le Burkina Faso est tombé (0-1) face au Sénégal, hier 5 juillet au complexe sportif du Prince Moulay Abdellah de Rabat. Cette deuxième défaite de suite dans la compétition complique la tâche des Etalons dames dans leur quête de qualification pour les quarts de finale.

Dur est l’apprenti-ssage du Burkina Faso à sa toute première participation à une phase finale de CAN féminine. Hier 5 juillet 2022, au complexe sportif du Prince Moulay Abdellah de Rabat, les Etalons dames ont enregistré leur 2e défaite (0-1) de suite dans la compétition face aux Lionnes de la Teranga du Sénégal. Pourtant, elles avaient tout pour arracher au moins le point du nul dans cette rencontre très disputée.

Or avant l’entame de la rencontre, l’objectif du coach Pascal Sawadogo était de ne pas enregistrer une nouvelle défaite. Pour cela, il a procédé à trois changements. Naomi Adèle Kabré, entrée en cours de jeu face au Maroc, est titulaire à la place de Jacqueline Sedogo. Pas convaincante lors de la première sortie du Burkina Faso, Assanatou Nako cède sa place à Nabié Rabiatou Koudougou. Tout comme elle, Juliette Nana démarre sur le banc. Limata Nikiema prend la pointe de l’attaque.

En confiance, la capitaine Charlotte Millogo et ses camarades entament la rencontre avec un bloc bas, pressing médian. Un système qui empêche les Lionnes de poser le ballon. Malgré leur grande taille, les Sénégalaises sont battues dans les duels. Elles sont acculées dans leur base. Les quelques balles qui arrivent à dépasser la ligne médiane sont très vite maitrisées par la charnière défensive burkinabè. La paire défensive Madinatou Rouamba-Alimata Belem est impériale. Elle arrive à ressortir le ballon avec autorité. Si la défense rassure et le milieu tient le coup avec Rasmata Sawadogo dans un grand jour, ce n’est malheureusement pas le cas de l’attaque.

Une qualification encore possible

La finition reste et demeure toujours le gros péché de cette équipe burkinabè. Dans des attaques placées, le dernier geste fait toujours défaut, très souvent par précipitation. De Adama Congo en passant par Limata Nikiema ou encore Balkissa Sawadogo, aucune d’elles ne réussit à inquiéter la gardienne sénégalaise. Pourtant, des occasions, il y en a eu.

Toutes sont vendangées, soit par précipitation ou par maladresse. Impuissantes devant la domination burkinabè, les Lionnes subissent jusqu’à la pause. De retour des vestiaires, l’équipe du Burkina Faso est toujours dominatrice dans le jeu. Les temps forts se multiplient. Les filles de Pascal Sawadogo gèrent la rencontre, mais vont finir par être victimes d’un hold-up. Hapsatou Diallo, sur une contre-attaque, est fauchée par Alimata Belem dans la surface de réparation.

L’arbitre centrale, dans un premier temps indique le point de pénalty. Elle sera ensuite interpellée par la VAR. Malgré le visionnage vidéo, la Burundaise, Suavis Iratunga, ne change pas d’avis. Korka Fall, entrée en cours de match, ne tremble pas devant Mariam Ouattara. Elle transforme (85emn) le pénalty, donnant du coup l’avantage aux Lionnes. L’entrée de Juliette Nana en lieu et place de Adèle Kabré ne donnera rien jusqu’au coup de sifflet final. Malgré cette défaite quelque peu cruelle, les Etalons dames ont montré qu’elles avaient du répondant. Elles se consolent avec le titre de femme du match de Rasmata Sawadogo.

Avec une moyenne d’âge de 19 ans et 4 mois, cette équipe a tout pour faire parler d’elle dans les années à venir, pourvu qu’elle soit suivie. Avec deux défaites, mathématiquement, le Burkina Faso n’est pas éliminé, cependant ses filles n’ont plus leur destin en main. Elles disputeront leur 3e match le 8 juillet prochain face à l’Ouganda, à Casablanca. En cas de défaite de l’Ouganda face au Maroc et une victoire des Etalons dames, le Burkina Faso occupera la 3e place du groupe et pourra prétendre être parmi les deux meilleures 3e de la compétition pour continuer l’aventure.

Ollo Aimé Césaire HIEN (Depuis Rabat)


Fiche technique

Maroc # Burkina Faso : 1-0

Compétition : CAN Maroc 2022

Stade : complexe sportif Prince Moulay Abdellah

Pelouse : naturelle

Commissaire : Mervat Sadig (Soudan)

Coordinateur général:Kelly Athanasie Mukandanga (Rwanda)

Arbitre : Suavis Iratunga (Burundi)

1re assistante: Yara Atef (Egypte)

2e assistante : Mireille Mujanayi (RC Congo)

3e officielle : Patience Madu Ndidi (Nigeria)

VAR : Ahmad Imtehaz Heeralall (MRI), Ahmed Hossam Taha Ibrahim (Egypte) Avertissements : Nguenar Ndiaye (32emn), Charlotte Millogo (52emn), Mbayang Sow (74emn),

Exclusion : néant

But : Korka Fall (85emn sp)

Equipes Burkina Faso : Mariam Ouattara, Nabié Rabiatou Koudougou, Madina Traoré, Adama Congo, Alimata Belem, Rasmata Sawadogo, Balkissa Sawadogo puis Fadiratou Targnada (62emn), Charlotte Millogo © puis Félicité Kafando (63emn), Djamilatou Zongo, Madinatou Rouamba, Naomie Adèle Kabré pour Juliette Nana (90emn+1) et Limata Nikiema.

Coach : Pascal Sawadogo

Sénégal : Tenning Sene, Mareme Babou, Anta Dembelé, Mama Diop, Mbayang Sow, Nguenar Ndiaye puis Korka Fall (77emn), Ndeye Diakhate puis Astou Ngow (77emn), Haby Baldé puis Hapsatou Diallo (58emn), Safietou Sagna©, Jeannette Sagna puis Adjaw Diagne (58emn) et Meta Camara

Coach : Serigne Amar Mousse Niang Cissé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.