Coopération Burkina-Allemagne : un accord autorise l’emploi des conjoints de diplomates accrédités

La ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Ragnagnéwendé Olivia Rouamba et l’ambassadeur de l’Allemagne au Burkina, Andreas Pfaffernoschke, ont signé un projet d’accord sur l’exercice d’une activité rémunérée par les conjoints d’une mission diplomatique, le mardi 2 août 2022, à Ouagadougou.

Le Burkina et l’Allemagne accordent leurs violons quant à l’exercice d’une activité rémunérée par les conjoints des diplomates accrédités dans l’un ou l’autre Etat. En effet, la signature du projet d’accord y relatif a été effective entre la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur Ragnagnéwendé Olivia Rouamba et l’ambassadeur de l’Allemagne au Burkina, Andreas Pfaffernoschke. C’était dans la matinée du mardi 2 août 2022, à Ouagadougou. A entendre la ministre des Affaires étrangères, Mme Rouamba, cette signature est le couronnement d’un projet en cours depuis 2018. Elle a expliqué que cet accord consiste à donner la possibilité et l’occasion aux conjoints des diplomates burkinabè en séjour en Allemagne et vice-versa de pouvoir exercer un emploi rémunéré.

Certains conjoints de diplomates burkinabè et allemands peinent à trouver du travail, a-t-elle indiqué. En effet, la cheffe de la diplomatie burkinabè a fait savoir qu’étant du privé, une fois en séjour dans le pays hôte, il s’avère difficile pour ces derniers de trouver un emploi parce que le statut de diplomate impose un certain nombre de retenues. « C’est en ce sens que les autorités allemandes au niveau de l’ambassade ont essayé de trouver le canal idéal permettant à ce type d’agents qui étaient du privé de pouvoir exercer une activité en conformité avec la législation du pays accréditaire », a-t-elle ajouté. Quant au diplomate allemand, Andreas Pfaffernoschke, il a estimé que cet accord qu’il vient de signer va aider les conjoints des diplomates allemands à travailler dans le cadre légal du pays où ils seront. « Je suis convaincu que cet accord répond à une nécessité urgente, parce que des possibilités sont créées pour nos conjoints et les membres des familles des diplomates de pouvoir travailler dans le pays où ils sont envoyés. Les membres de la famille ne peuvent pas rester à la maison, ils doivent travailler», a-t-il mentionné. Le diplomate allemand, Andreas Pfaffernoschke, a également indiqué qu’il existe dans son pays l’agence allemande pour le travail qui offre des possibilités d’emplois.

Hadéja KEITA

Hernan Armel SAWADOGO (Stagiaires)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.