Chefferie coutumière de Laye : Sept nouveaux ministres pour épauler Naaba Yilga

Pour Naaba Yilga, cette fête annuelle est un devoir incontournable vis-à-vis des ancêtres.

Naaba Yilga a commémoré le samedi 9 février 2019, dans la commune de Laye (province du Kourwéogo) sa «fête des nouvelles récoltes». Au cours de la célébration, sept ministres auprès de la cour royale ont été nommés pour aider le chef dans la gestion des affaires de son canton.

Le Naaba Yilga de Laye (province du Kourwéogo) est reconnaissant des bienfaits des mânes des ancêtres pour la quiétude de son canton. Il leur a témoigné sa gratitude en organisant, le samedi 9 février 2019, la fête annuelle des nouvelles récoltes, suivie de l’accomplissement des rites recommandés.

Des protocoles coutumiers dans les règles de l’art, des coups de fusils, des offrandes diverses et des prestations de troupes de danse ont caractérisé cette commémoration annuelle qui permet aux populations de consommer désormais leurs récoltes. Pour le responsable coutumier, ce rituel se perpétue depuis la nuit des temps.

Les sept nouveaux ministres vont soutenir le chef de Laye dans ses tâches quotidiennes.

«Le chef doit remercier les ancêtres pour la santé et la prospérité de la population dont il a la charge. C’est aussi une occasion de solliciter auprès des aïeux, des bénédictions, et une bonne pluviométrie pour la nouvelle année», a-t-il ajouté. Au cours de la célébration, sept ministres auprès de la cour ont été nommés.

Les nouveaux promus, aux dires du chef de Laye, auront pour tâche de l’assister dans l’administration de sa chefferie. «A l’issue de leur installation, ces sept personnes seront désormais à mes côtés pour renforcer notre gouvernance et les actions que nous aurons à initier en notre qualité de chef», a expliqué Naaba Yilga.

Des autorités politiques, administratives, la chefferie coutumière de diverses contrées ainsi que les populations de la localité sont venues également communier avec le notable de Laye. Selon le responsable coutumier, cette commémoration a vu, par ailleurs, la remise de vivres à des personnes démunies de son canton. Il s’agit principalement de deux tonnes de maïs et de riz.

Moussa CONGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.