Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a organisé, le mardi 19 mars 2019 à Ouagadougou, un atelier de validation du livre blanc sur la fonction publique, édition 2018.

La transparence est l’un des principes fondamentaux de la bonne gouvernance dans le service public. C’est du moins la conviction du Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) qui a entrepris depuis 2008 la rédaction d’un livre blanc sur la fonction publique, le travail et la protection sociale. Un document qui permet à l’opinion publique d’être informée des actions majeures menées par le ministère au cours des années antérieures. En outre, le livre blanc se veut un outil académique dans la mesure où il traite de thématiques importantes liées à la gestion des ressources humaines dans les secteurs public et privé et à des différentes thématiques du domaine d’intervention du MFPTPS. Et pour l’édition 2018 du livre blanc, un projet de document a été rédigé et soumis à validation au cours d’un atelier, le mardi 19 mars 2018 à Ouagadougou. Selon les explications du Secrétaire général (SG) du ministère en charge de la fonction publique, Souleymane Lengané, le livre blanc 2018 porte principalement sur certaines réalisations phares du ministère et de ses structures rattachées au cours de l’année 2017.

Il s’articule, a-t-il poursuivi, autour de huit chapitres qui traitent, entre autres, de la gestion des litiges dans la fonction publique, des réalisations du programme de modernisation de l’administration publique au titre de l’année 2017, des généralités sur la prévention des risques professionnels et des actions menées en la matière par les structures chargées de la sécurité et de la santé au travail au sein du MFPTPS. «Il évoque également la question des attributions, du fonctionnement, des principales réalisations, des perspectives de l’inspection technique des services du ministère et des modalités d’application des heures supplémentaires au Burkina Faso », a-t-il indiqué. Au regard de l’importance de ce livre pour le ministère en charge de la fonction publique et ses usagers, M. Lengané a traduit sa reconnaissance à l’équipe de rédaction et à tous ceux dont la contribution a été déterminante à l’élaboration de ce document. Il les a, par ailleurs, exhortés à une participation assidue au présent atelier afin de faire de cette édition du livre blanc un véritable instrument de transparence et de communication au profit des usagers du service public.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.