Fourniture d’électricité au Burkina Faso : la SONABEL s’ouvre au grand public à Bobo

La Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) organise, du 27 au 29 mars 2019 à Bobo-Dioulasso, ses journées portes ouvertes pour faire mieux connaître ses métiers de producteur, d’importateur, de transporteur et de distributeur d’énergie électrique. Des stands d’exposition, la visite des infrastructures de production et un panel sont les principales activités de ces JPO de la SONABEL 2019 dans la ville de Sya.

Les Journées portes ouvertes (JPO) de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) à Bobo-Dioulasso se tiennent après celles organisées du 22 au 24 mars 2019 à Ouagadougou. Elles sont marquées par plusieurs activités. Le lancement a eu lieu, le 27 mars 2019 à la place Tiefo Amoro de Bobo-Dioulasso, en présence des autorités communales, régionales et du public bobolais. A l’occasion, le président du comité d’organisation des JPO, Ahmed Coulibaly a précisé que la SONABEL a décidé d’ouvrir ses portes au grand public afin de lui permettre de connaître ses différentes activités et les efforts que la société deploie pour fournir l’électricité au Burkina Faso. Pour le directeur général de la SONABEL, François De Sales Ouédraogo, les journées portes ouvertes visent à impliquer les consommateurs de la région dans la gestion de la période de pointe 2019 et de partager les préoccupations et la nouvelle vision commerciale de la SONABEL. Et pour le directeur général, l’organisation des JPO à Bobo-Dioulasso n’est pas fortuite.

Selon lui, Bobo-Dioulasso est le premier point d’arrivée de la ligne d’interconnexion Burkina-Côte-d’Ivoire. Cette ligne apporte aujourd’hui une contribution significative à la satisfaction de la demande en énergie électrique du réseau national interconnecté de la SONABEL. Aussi Bobo-Dioulasso abrite, a-t-il dit, la plus grande capacité du parc de production thermique après Ouagadougou avec la centrale Bobo II. «Ces journées portes ouvertes sont donc une formidable opportunité pour la SONABEL de présenter tout ce potentiel à la population de Bobo-Dioulasso mais aussi et surtout de communiquer avec elle sur les efforts, les contraintes et les limites liés à la production, au transport et à la distribution de l’énergie», a souligné M. Ouédraogo.

Mieux affiner ses stratégies de communication

La première édition des journées portes ouvertes est placée sous le thème général «Enjeux et défis du mix énergétique au Burkina Faso». Ce thème, de l’avis du premier responsable de la SONABEL, permettra de faire l’état des lieux des différentes sources de production d’énergie dont dispose le pays pour satisfaire une demande qui croit d’environ 15%. Il sera aussi à l’ordre du jour, un panel qui sera organisé, demain 29 mars et consacré à la gestion commerciale, notamment à la problématique de la facturation de l’énergie, qui est souvent source d’incompréhension à chaque période de pointe. «Les conclusions de ces réflexions permettront à la SONABEL de mieux affiner ses stratégies de communication pour prendre en charge les préoccupations des usagers de l’électricité», a souligné le DG. Outre la communication, figurent au menu des JPO, les visites guidées de certaines installations techniques, notamment la centrale thermique Bobo II et le poste de Kôdéni, point d’arrivée de la ligne d’interconnexion avec la Côte-d’Ivoire.

Pour François De Sales Ouédraogo, les trois jours de réflexion et de visite contribueront à asseoir entre la SONABEL et ses partenaires, les bases d’une collaboration plus solide. «Vous disposez de plus d’informations pour apprécier les efforts déployés en vue d’étendre la couverture électrique nationale et surtout d’améliorer la qualité de la fourniture de l’électricité à l’ensemble des usagers ainsi que sur les projets en cours pour augmenter l’offre» a souligné le DG de la SONABEL. Pour sa part, le gouverneur de la région des Hauts Bassins, Antoine Atiou a loué la tenue des JPO et les différents efforts que consentent la SONABEL et le gouvernement pour satisfaire la demande en électricité de la population burkinabé.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.