Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le mardi 30 avril 2019 à Ouagadougou, la coordonnatrice du Mouvement de renforcement de la nutrition (SUN), Gerda Verburg, par ailleurs sous-Secrétaire générale des Nations unies.

Le Mouvement de renforcement de la nutrition (SUN) souhaite que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, assure la coordination de toutes les actions de lutte contre la malnutrition au Burkina Faso. En visite de travail de 72H au pays des Hommes intègres, la coordonnatrice du mouvement, Gerda Verburg, par ailleurs sous-Secrétaire générale des Nations unies, l’a signifié au chef de l’Etat, au cours d’une audience, le mardi 30 avril 2019. A l’écouter, le ministère de la Santé, le point focal du SUN, la société civile, les acteurs privés, les Nations unies, les parlementaires, les journalistes, les donateurs, les chercheurs mènent des efforts pour éradiquer toutes les formes de malnutrition au Burkina. «Mais, il y a un besoin de coordination des activités pour plus d’efficacité. C’est pourquoi, nous avons demandé au Président du Faso d’utiliser sa position, son leadership et sa qualité d’ambassadeur de la nutrition pour le continent africain pour mener cette coordination», a-t-elle soutenu.

La question du nombre important des acteurs et de la multiplication des programmes dans le domaine a aussi été évoquée, selon elle. «C’est une bonne chose, mais il faut de la cohérence. Nous pensons qu’une bonne coordination entre les différents secteurs, mais aussi les acteurs peut mettre fin à la malnutrition», a-t-elle déclaré. Elle a, en outre, informé que les échanges ont également porté sur la nécessité d’associer les ministères en charge de l’agriculture, de la protection sociale, de la famille, du genre, de la femme, de l’éducation, de l’eau et de l’assainissement et des finances à celui de la Santé dans le combat contre la malnutrition pour de meilleurs résultats. «Le Président du Faso a réagi de manière très positive. Il s’est engagé à nommer un point focal dans son équipe pour le soutenir dans ses efforts de coordination bien qu’il en gardera les reines», s’est-elle réjouie. Elle a exprimé la gratitude du mouvement SUN à l’endroit du Président du Faso qui, «malgré l’émergence de nouvelles priorités, notamment sécuritaires, ne perd pas de vue l’importance de la nutrition».

Le mouvement SUN est présent dans 60 pays du monde dont le Burkina Faso depuis 2011. Il réunit différents groupes de parties prenantes, à savoir les gouvernements, la société civile, les Nations unies, les donateurs, les entreprises et les scientifiques. Il ambitionne garantir d’ici à 2030, un monde dénué de faim.

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.