Sit-in à La Poste Burkina Faso: les agents s’en prennent au DG

En Sit-in pour réclamer un nouveau statut du personnel, les agents de La Poste Burkina s’en sont pris violemment au directeur général, Issa Naby Coulibaly, le mercredi 8 mai 2019 au siège de la société à Ouagadougou. Ils l’accusent d’être la source de leurs problèmes.

Ce qui s’est passé à La Poste Burkina Faso, hier mercredi 8 mai 2019, relève d’une scène plus ou moins surréaliste digne d’un film. Le sit-in censé se dérouler dans le calme, a viré à la violence. En effet, des travailleurs de l’entreprise, remontés, s’en sont pris violemment au directeur général, Issa Naby Coulibaly, à son arrivée au service. Après s’être installé dans son bureau, il a été surpris par une foule en colère, qui a pris d’assaut les lieux. On lui a retiré les clés de sa voiture et de son bureau. Pire, les agents ne sont pas venus négocier avec lui comme ce fut le cas de par le passé. Ils ont réclamé son départ, se montrant même prêts à en découdre avec lui. Au bout du compte, le DG a été sommé de libérer les lieux, sans autre forme de procès. «On l’a remercié, on n’a plus besoin de lui», a confié Gilbert Goh, secrétaire général du Syndicat des travailleurs de La Poste Burkina Faso. Le premier responsable de l’entreprise a dû quitter les lieux dare-dare, grâce à l’aide de la police, pour sauver sa peau.

«Je ne souhaite pas m’exprimer», le DG

Pour M. Goh, c’est à l’unanimité que les agents ont décidé de prendre leurs responsabilités en expulsant leur DG de son bureau. Ils lui reprochent notamment son «incapacité» à trouver des solutions idoines à leurs préoccupations et dénoncent aussi sa «mauvaise gestion». M. Goh a indiqué que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le fait que le DG les ait traités avec mépris. «Il y a pas mal de frustrations depuis qu’il est là», indique-t-il. Les agents l’accusent même de manœuvrer pour nuire à leurs intérêts. Certains évoquent l’établissement d’une liste de grévistes à sanctionner, ou des notes «minables (4/10)» octroyés à des chefs de service «sous prétexte qu’ils ont attribué des notes de complaisance (5/10)» à leurs agents lors des évaluations. Quoiqu’il en soit, les agents de La Poste Burkina réclament la nomination d’un nouveau DG dans les plus brefs délais. Pour cela, ils comptent aller à la rencontre de leur ministre de tutelle. «Il faut que les décideurs trouvent quelqu’un de rassembleur pour mettre à la tête de cette entreprise», a averti M. Goh. Pour lui, le départ du DG ne signifie pas la fin de leurs soucis. Car, a-t-il prévenu, tant que l’affaire du nouveau statut du personnel n’est pas réglée, les agents ne baisseront pas les bras. Contacté, le directeur général, Issa Naby Coulibaly, s’est montré peu bavard. «Je ne souhaite pas m’exprimer sur le sujet pour l’instant», a-t-il confié à Sidwaya.

Ouamtinga Michel ILBOUDO
Omichel20@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.