Protection de l’environnement : Le bel exemple des élèves de Silmiyiri

Partage de culture entre un réfugié malien et un danseur warba du Plateau central à Sag-niongnongo dans la commune de Pabré. Un bel exemple de brassage culturel.

Les élèves de l’école primaire Silmiyiri, située dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, ont donné un bon exemple qui mérite d’être salué, encouragé et perpétué. En effet, une cellule dénommée ‘’génération sans déchet’’ a été créée au sein de leur établissement. De par leur propre initiative, les enfants ont procédé au nettoyage de leur école à l’occasion de la journée de salubrité. Ce jeudi 16 mai 2019, c’était très impressionnant de voir chacun mettre la main à la pâte avec enthousiasme. Et malgré l’appel de leurs enseignants à rejoindre les salles de classe, ceux-ci continuaient «leur mission». Les élèves se sont dit conscients des dangers qu’engendrent les déchets ; ce qui les a motivés à mener cette action. Nul n’ignore les dangers du péril plastique sur le plan sanitaire, environnemental, etc. Les adultes doivent quotidiennement accompagner ces enfants, afin de les aider à poursuivre cet acte combien noble. Il faut également aussi interpeller tous les citoyens, en général et, précisément les écoles, à renforcer de telles activités dans leurs programmes. Les Burkinabè gagneront en recyclant ces déchets ou en les détruisant dans la mesure du possible. L’appel des enfants ne doit pas tomber dans l’oreille d’un sourd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.