Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a organisé, le dimanche 30 juin 2019 à Ouagadougou, un colloque sur le renforcement des capacités de gouvernance au profit de ses membres. Au cours de la rencontre, les militants du parti se sont approprié les expériences d’une délégation de cadres du Parti communiste chinois (PCC).

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) veut s’inspirer du modèle chinois pour le développement du Burkina Faso. A cet effet, le parti politique a organisé, hier, dimanche 30 juin 2019 à Ouagadougou, un colloque de partage d’expériences entre ses cadres et ceux de Parti communiste chinois. Le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, a justifié la tenue d’une telle rencontre par le manque de formation de certains de ses camarades. «Malgré notre brillante victoire lors des élections législatives et présidentielle de 2015, nous avons besoin de nous former, nous organiser pour surmonter certains écueils et répondre aux multiples attentes des militantes et militants du MPP», a-t-il expliqué. Pour lui, la méconnaissance de l’organisation du parti, de son fonctionnement, de la discipline et du centralisme démocratique, par des membres, constitue un véritable handicap à la consolidation des bases du MPP.

Il s’est donc réjoui que toutes les structures de son parti soient représentées au colloque. Persuadé que cet échange d’expériences servira de coup d’accélérateur à la formation politique des militants du MPP, Simon Compaoré a émis le vœu que le Centre de formation politique Kwamé Nkrumah, initiateur de l’activité, devienne une académie politique. «Elle sera ainsi une école où des militants consciencieux et dévoués à la cause du président Roch Marc Christian Kaboré seront formés afin de lui assurer des victoires plus éclatantes au bénéfice du peuple burkinabè», a relevé M. Compaoré. Si le parti au pouvoir attend beaucoup de son partenaire stratégique le PCC, le président par intérim du MPP et ses camarades ont aussi montré leurs savoir-faire à leurs hôtes chinois. «Notre parti, un an après sa création, est sorti victorieux des consultations électorales de 2015. En cinq ans d’existence nous avons des acquis que nous avons voulu partager avec nos amis chinois», a soutenu M. Compaoré. Puis, d’ajouter que cette rencontre a aussi été l’occasion de parler de l’insurrection populaire que toutes les forces politiques de la nation ont menée.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.