APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR L’APPUI DE L’OPERATION DU BURKINA FASO EN:« ABRIS ET INFRASTRUCTURES »,« ARTICLES MENAGERS ESSENTIELS (AME) » ET / OU« MONITORING DE PROTECTION DES POPULATIONS DEPLACEES INTERNES »

  APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT N°2019/BFA/PRG/AMI-001  
Titre et identification du projet :

PROGRAMME DE REPONSE D’URGENCE A LA SITUATION DES POPULATIONS DEPLACEES INTERNES

Emplacement du projet :

Les Régions : du Sahel,  du Nord, du Centre-Nord, des Hauts Bassins, de l’Ouest et de la Boucle du Mouhoun au BURKINA FASO

Bref historique du projet : Au cours des six derniers mois, la situation en matière de sécurité et du respect des droits de l’homme dans le Nord et l’Est du Burkina Faso s’est considérablement détériorée, entraînant d’importants déplacements de populations. Le nombre de personnes déplacées internes (PDIs) est passé de 27 000 en septembre 2018 à plus de 220 000 en juin 2019. Des déplacements transfrontaliers ont aussi été observés avec au moins 14 000 personnes qui ont trouvé refuge dans les pays voisins (Mali et Niger), et environ 2 000 Burkinabè au Ghana. En outre, 25 000 réfugiés maliens vivent dans ces zones instables du Burkina Faso, aux côtés de populations nouvellement déplacées, toutes touchées par l’insécurité croissante. En raison du déplacement interne, l’équipe pays des Nations Unies (UNCT), en étroite collaboration avec le Gouvernement du Burkina Faso, a mis en place un mécanisme de coordination associant plusieurs groupes sectoriels afin de répondre aux besoins de la population touchée par la crise. Le HCR assure la coordination des groupes sectoriels Protection et Abris/Articles Ménagers Essentiels (AME) et co-dirige également le secteur Enregistrement/ gestion des données.

Le programme du HCR pour la réponse d’urgence à la situation des PDIs est axé sur les projets/activités en faveur de (i) la mise en place, l’amélioration et le maintien d’abris et d’infrastructures, (ii) la fourniture d’Articles Ménagers Essentiels (AME) à la population et (iii) le Monitoring de Protection dans les différentes zones de déplacement. Les dernières statistiques publiées par OCHA font état de 220 000 personnes déplacées reparties dans environ 31 430 ménages (la moyenne étant estimée à 7 personnes par ménage) pour qui le programme de réponse d’urgence sera poursuivi ciblant principalement ceux d’entre eux qui sont les plus vulnérables.

Le monitoring de protection implique la collecte continue, la vérification et l’analyse de l’information dans des zones affectées par l’insécurité ou par une crise de déplacement afin d’identifier les violations des droits de l’homme et les risques de violations auxquels les populations civiles sont exposées. Ce monitoring de protection se fait au niveau individuel mais également au niveau communautaire. Les données récoltées servent :

·         à la planification et à la mise en œuvre d’activités en faveur des communautés affectées et en particulier en faveur des personnes qui ont été les plus affectées avec des vulnérabilités nouvelles ou accrues ;

·         à la définition des interventions stratégiques prioritaires dans les secteurs Protection et Abris/AME ; secteurs sous la coordination du HCR ;

·         à la coordination humanitaire dans son ensemble pour informer sur la réponse multisectorielle.

Par ailleurs, eu égard aux engagements pris par le HCR à divers niveaux, l’analyse des données issues du monitoring de protection constitue la base des contributions du HCR aux mécanismes de rapportage périodique sur le respect intégral des droits humains, du droit international humanitaire et du droit des populations relevant de son mandat.

Le monitoring de protection identifiera également les tensions intercommunautaires, les risques de tensions intercommunautaires générées ou exacerbées par l’insécurité et/ou le déplacement interne de populations en vue d’un plaidoyer au-prêt des institutions étatiques ou d’un référencement vers d’autres acteurs impliqués pour une réponse adéquate.

Une approche communautaire qui n’expose pas les principaux intervenants sera privilégiée au cours du monitoring de protection au regard de la situation sécuritaire et des difficultés d’accès qui prévalent dans les zones ciblées.

Objectifs : Contribuer à la réponse d’urgence pour les populations déplacées internes dans leurs zones de déplacement.

Activités :

a-  Pour les Abris et Infrastructures:

·         Construction/Réhabilitation d’abris et infrastructures pour les personnes les plus vulnérables ;

·         Installation des tentes et abris « Refugees Housing Unit » (RHU).

b- Pour les Articles Ménagers Essentiels (AME) :

·         Distribution d’AME aux populations les plus vulnérables.

c- Pour le Monitoring de Protection des Populations Déplacées Internes (PDIs) :

·         Evaluation et analyse des mouvements de déplacements de populations ;

·         Suivi de la situation des personnes prises en charge dans les différentes zones de déplacement ;

·         Documentation et suivi des incidents de Protection ;

·         Référencement et prise en charge des cas individuels de protection.

Population prise en charge ciblée :

–  Pour les Abris et Infrastructures : 70% des ménages de PDIs soit environ 22 000 ménages à assister.

–  Pour les AME : 80% des ménages de PDIs soit environ 25 150 ménages à assister.

–  Pour le Monitoring de protection des PDIs : 100% des régions concernées par les mouvements de déplacement de populations.

 
Période du projet : 1er Septembre au 31 décembre 2019
 
Délai de soumission :

Jeudi 15 Août 2019 à 17H00, heure GMT

Date de la décision et communication des résultats aux candidats :

Lundi 26 Août 2019

 

Critères de sélection
Description des critères : Les dossiers de soumissions seront examinés par le Comité de Gestion du Partenariat du HCR. Sont concernées les entités nationales et les organisations à but non lucratif (Organisations Non Gouvernementales, Organisations à Base Communautaire etc.) respectant les critères énumérés ci-dessous :

Critères d’évaluation Description des critères Poids
1-

Expertise dans le secteur et expérience

Avoir une expérience de travail avec les populations vulnérables (Refugies, Migrants, PDIs)  / Bonnes connaissances sur la protection internationale. 10%
Avoir une expérience de travail dans un contexte de sécurité difficile. 10%
Démontrer une compétence dans la mise en œuvre de programme et projet de protection. 5%
Avoir une expérience de travail dans le domaine des interventions monétaires / Cash Based Interventions (CBI) dans la mise en œuvre des projets. 5%
Sous-Total 1 30%
2-

Gestion de projet

Démontrer une capacité à réaliser les objectifs du projet. 10%
Avoir une structure administrative et financière crédible répondant aux normes internationales admises en matière de gestion de ressources (financières, humaines et matérielles…). 10%
Faire la preuve des résultats de contrôle satisfaisants des précédents projets financés par une Agence des Nations Unies ou tout autre bailleur de fonds. 5%
Sous-Total 2 25%
3-

Connaissance de l’environnement local et présence dans la zone d’activités

Avoir une présence et un programme en cours dans les zones d’opérations et/ou une bonne connaissance des zones d’intervention. 5%
Avoir une bonne connaissance des communautés d’accueil et du contexte local. 5%
Avoir une expérience avérée de la mise en œuvre de l’approche communautaire dans la gestion des situations des personnes relevant de la compétence du HCR en particulier dans les zones d’intervention. 5%
Sous-Total 3 15%
4-

Efficacité de coût et contribution aux ressources du projet

Justifier et documenter la contribution des ressources au Projet en numéraire ou en nature (par exemple des ressources humaines, des fournitures et/ou des équipements) en complément des ressources du HCR. La valeur estimative des ressources en nature devra être indiquée. 10%
Préciser le montant des ressources immédiatement disponibles et celles potentiellement mobilisables. 5%
Sous-Total 4 15%
5-

Expérience de travail avec le HCR

Avoir une connaissance des politiques, des procédures et de la gestion des programmes du HCR, y compris une compréhension des limites de financement ainsi que les risques inhérents. 5%
Avoir une expérience de travail avec le HCR dans le(s) domaine(s) d’intérêt : (i) le Monitoring de protection à base communautaire, (ii) la construction/réhabilitation des Abris et infrastructures et (iii) la distribution des Articles Ménagers Essentiels (AME). 5%
Sous-Total 5 10%
6-

Expérience de travail avec le Système des Nations Unies

Avoir une expérience avec une autre agence du système des Nations Unies 5%
Sous-Total 6 5%
7-

Autre

Pour les ONG internationales intéressées par cette offre, il sied de noter que les 7% représentant les frais administratifs ou frais de siège auxquels elles ont droit sont fixés et non extensibles. Ils seront calculés sur le coût global du projet dans le strict respect du principe établi en la matière. Cette condition est non négociable. 0%

 

La date limite de soumission est fixée au Jeudi 15 Aout 2019 à 17h 00, heure GMT.

 

Le dossier d’avis à manifestation d’intérêt doit être composé de :

  1. L’annexe D : Note succincte (à compléter par le partenaire) ;
  2. L’annexe A : Déclaration du partenaire pour les partenaires n’ayant jamais eu un accord avec le HCR.

Un format des deux formulaires ci-dessus cités et qui sont à renseigner sont disponibles au bureau du HCR à Ouagadougou et peuvent être sollicités par e-mail aux adresses suivantes : ketevik@unhcr.org et gounongb@unhcr.org.

Les enveloppes de soumissions scellées sont à déposer au bureau de l’UNHCR à Ouagadougou, à Kaya, à Dori, à Djibo ou à Bobo Dioulasso au plus tard le Jeudi 15 Aout 2019 à 17h00 à l’adresse suivante, avec les mentions ci-après:

Dossier d’Appel à manifestation d’intérêt Réf. 2019/BFA/PRG/AMI-001 UNHCR, Représentation au Burkina Faso

A l’attention du Secrétariat du Comité de Gestion du Partenariat d’exécution Zone industrielle de Gounghin 06 BP 9207 Ouagadougou, République de Burkina Faso

NB :

  • Toutes les soumissions et annexes doivent être soumises en français ; les soumissions peuvent porter soit sur un, soit sur deux ou encore sur tous les trois secteurs que sont « ABRIS ET INFRASTRUCTURES », « ARTICLES MENAGERS ESSENTIELS (AME) » et « MONITORING DE PROTECTION DES POPULATIONS DEPLACEES INTERNES ».
  • Les partenaires potentiels devraient idéalement être inscrits sur le nouveau portail des partenaires des Nations Unies (HCR, PAM et UNICEF) : https://www.unpartnerportal.org
  • Le système vous permet de télécharger un seul fichier. Pour les envois contenant plusieurs documents, placez tous les documents dans un seul dossier qui doit être compressé avant d’être téléchargé. Si un partenaire potentiel n’est pas en mesure de terminer le processus d’inscription sur le portail avant la date limite de soumission des candidatures, celle-ci peut être transmise à l’adresse suivante : bkfou@unhcr.org tout en copiant les adresses suivantes : ketevik@unhcr.org et gounongb@unhcr.org

Si vous rencontrez des problèmes techniques lors de la soumission sur le portail, veuillez adresser vos questions à: ketevik@unhcr.org et gounongb@unhcr.org

Pour plus de précisions, prière prendre contact avec la Section Programme au bureau du HCR à Ouagadougou (Voir Mr Kodjo K. KETEVI, Senior Programme Officer Tel : +226 77 29 35 21).

  • Tout partenaire ayant reçu une opinion qualifiée deux années consécutives avec l’UNHCR n’est pas éligible au présent appel à manifestation d’intérêt.

 Fait à Ouagadougou, le 26 Juillet 2019

Paul Shelubale Ali-Pauni

Représentant Adjoint

Chargé de Bureau

UNHCR, Burkina Faso

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.