Réalisation d’infrastructures de transport, de communication et d’habitat

Le Cadre sectoriel de dialogue : «Infrastructures de transport, de communication et d’habitat» (CSD-ITCH) a tenu sa deuxième session ordinaire de l’année, le lundi 29 juillet 2019 à Ouagadougou.

Les ministères en charge des infrastructures, du transport, de la communication, de l’économie numérique, de l’urbanisme et de l’environnement affichent un bilan «positif» pour le premier semestre de l’année. En effet, le Cadre sectoriel de dialogue : «Infrastructures de transport, de communication et d’habitat» (CSD-ITCH) qui regroupe ces six départements a, au cours de sa deuxième session ordinaire tenue, le lundi 29 juillet 2019 à Ouagadougou, relevé des motifs de satisfaction au regard des acquis engrangés. A ce niveau, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, président du CSD-ITCH, a cité la fin des travaux de bitumage des routes Dédougou-Tougan et Kongoussi-Yargo, le démarrage des travaux d’aménagement de 83 km de voirie dont 14 sont achevés, le lancement des travaux de réhabilitation et d’élargissement de la rocade sud-est du boulevard des Tansoba dans la capitale burkinabè ainsi que la passation des marchés pour le bitumage de plus de 370 km de route. Le ministre a également mentionné la finalisation de la totalité des 35 stations de diffusion de la Télévision numérique terrestre (TNT) prévues, le lancement des études de faisabilité pour le projet d’interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana, le déploiement de 736 km de fibre optique, le remplacement de deux routeurs-cœurs interconnectant le G-Cloud et l’ancien RESINA. Dans le domaine de l’urbanisme et de l’habitat, il a informé que 11 évaluations environnementales stratégiques de Schémas directeurs d’aménagement urbain (SDAU) ont été réalisées au profit de communes.

40 chefs-lieux de communes rurales lotis

Le démarrage de la construction de 100 logements sociaux à Banfora et la signature de convention pour la construction de 100 logements à Tenkodogo et 50 à Koupèla sont, selon lui, effectifs. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dieudonné Maurice Bonanet, a ajouté que son département a achevé le lotissement de 40 chefs-lieux de communes rurales sur les 86 qui n’avaient pas encore connu leur premier lotissement en 2016. «Nous sommes en train de réceptionner 24, et nous avons entamé les travaux pour 16. Concernant l’apurement du passif foncier urbain, les travaux des commissions ad hoc de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso sont pratiquement finis. Il ne reste que la rédaction des rapports qui sont en souffrance à cause du mouvement d’humeur en cours au ministère en charge de l’administration territoriale, d’où viennent les présidents de commissions», a-t-il fait savoir. Pour le ministre Bougouma, il y a des motifs de satisfaction. Toutefois, il a reconnu que les défis à relever restent énormes. «Nous devons, par conséquent, redoubler d’efforts et d’abnégation pour l’atteinte des objectifs», a-t-il soutenu. A ses dires, la session a aussi identifié les mesures correctives nécessaires pour qu’à l’horizon 2027, les Burkinabè aient accès à des infrastructures de transport, de communication et d’habitat durables et résilientes qui favorisent la transformation structurelle de l’économie conformément aux objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.