Le chef de l’agence régionale du FPDCT du Centre-Nord, Jacques Kaboré : «Le guichet d’appui technique permettra de renforcer la chaîne de passation des marchés».

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a initié, le jeudi 12 septembre 2019 à Kaya, un atelier d’immersion au profit des journalistes de la région du Centre-Nord pour présenter les activités réalisées en une décennie dans la localité.

En une décennie (2008-2019) d’intervention dans la région du Centre-Nord, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a mobilisé plus de 5,5 milliards F CFA. Il a financé environ 292 projets. Ces résultats ont été présentés par le chargé de projets de l’agence régionale du FPDCT du Centre-Nord, Moussa Sigué. Parmi les infrastructures réalisées, il a listé, entre autres, la construction de 393 salles de classe, 312 boutiques, la réalisation d’un jardin nutritif, d’un centre de collecte de déchets plastiques, de 20 biodigesteurs, la récupération de cinq hectares de terres dégradées, la réhabilitation de trois forages et l’aménagement de dix hectares de bas-fonds.

A entendre Moussa Sigué, les projets ont touché toutes les 28 communes de la région, réparties dans les trois provinces, à savoir le Bam, le Namentenga et le Sanmatenga. En dépit de ces performances, des insuffisances restent à pallier. Il s’agit, selon le chargé de projets, d’une allocation des ressources non fondées sur des bases de prévisibilité et de durabilité, d’un statut du FPDCT qui limite la couverture de toutes ses missions et d’une vision restrictive centrée uniquement sur le financement des collectivités.

Certaines infrastructures ont été visionnées dont la salle de conférence et la caféteria du Conseil régional du Centre-Nord, la mairie de Kaya et les nouveaux bâtiments de l’école Kougrin-louda ‘’A’’ de Kaya. Le Secrétaire général de la région (SGR), par ailleurs patron de la cérémonie, Abdoulaye Zèba, a félicité et encouragé le FPDCT pour les efforts consentis dans le domaine du développement local.

Pour le chef de l’agence régionale du FPDCT du Centre-Nord, Jacques Kaboré, l’objectif de cet atelier vise à apporter plus de visibilité des du fonds. En termes de difficultés rencontrées, M. Kaboré a souligné le problème d’appropriation des projets de développement par les populations, le non-respect des délais d’exécution des projets, l’abandon des chantiers par certains prestataires et la mauvaise qualité des infrastructures. Aux dires de Jacques Kaboré, un guichet d’appui technique sera mis en place pour renforcer les capacités opérationnelles des collectivités territoriales et la chaîne de passation des marchés.

Emil SEGDA
Segda9emil@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.