Autonomisation socioéconomique des femmes: l’Association Teebo partage son expérience

L’association Teebo a organisé sa première édition de partage d’expériences au profit des femmes de Ouagadougou. La cérémonie, tenue, le samedi 18 juillet 2020, a été parrainée par la coordonnatrice régionale des organisations féminines du Centre, Marceline Tou/Souala.

Des femmes de l’arrondissement n°3 de Ouagadougou optent pour un meilleur devenir. C’est l’esprit de la première édition de la journée de partage d’expériences, organisée par l’association Teebo, le samedi 18 juillet 2020, à Ouagadougou. Venues des quatre coins de la ville de Ouagadougou, les femmes ont répondu massivement à l’appel de l’association Teebo, (espoir en mooré). « Créée en 2003, l’association regroupe en son sein 85 femmes et Teebo voudrait, à travers cette journée de partage, donner de l’espoir, encourager les femmes tout en les outillant pour leur épanouissement et du bien-être familial », a souligné la présidente de l’association Teebo, Joé Elise Sabo/Compaoré.
Aussi, au cours de cette première édition, les femmes ont eu droit à des communications et à des techniques de transformations de produits locaux comme le soumbala, le savon liquide. Pour la 4e adjointe au maire de Ouagadougou, Martine Kaboré, leaders dans le monde associatif, le regroupement des femmes au sein d’une association contribue au réveil de potentiels et participe à l’épanouissement de la femme et de la famille. Abordant dans le même sens, la coordonnatrice régionale des organisations féminines du Centre, par ailleurs marraine de la cérémonie a souligné les conséquences positives du réveil de la femme et de sa famille. « Et s’unir en association est l’une des causes de ce réveil. L’association nous donne plus d’opportunités de nous épanouir
et de soutenir le panier de la ménagère », a confié Mme Tou. Tout en saluant cette première édition de partage d’expériences, la marraine a encouragé les femmes à un sursaut d’orgueil pour un bien-être de la femme et de la famille. Cette cérémonie a été aussi l’occasion pour madame la présidente de l’association Teebo de dire merci au ministre en charge de la femme, Laurence Ilboudo pour le soutien accordé. Aussi, Mme Sabo et ses consoeurs, ont manifesté leur engagement à soutenir le Président du Faso, Roch Kaboré pour les actions entreprises au profit des femmes du Burkina Faso. Des actions exprimées par le secrétaire général du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), de l’arrondissement n°3, Xavier Ouédraogo : «891 associations de femmes ont bénéficié de fonds de roulement et de crédits d’investissement et 1008 associations et groupements de femmes ont été dotés de matériels de production».
Ce dernier a salué et encouragé cette activité de restitution qui prône la formation et l’autonomisation socioéconomique de la femme. Toute chose qui, selon lui, rentre en droite ligne dans le programme du Président Kaboré.

Rémi ZOERINGRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.