Convention collective révisée des transporteurs routiers : Le salaire brut augmente de 31%

Le représentant du ministre en charge de la fonction publique, Jean- Marie Sompougdou, a exhorté les acteurs du transport routier au respect de la convention collective révisée.

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a organisé une cérémonie de signature de la convention collective révisée avec les transporteurs routiers, le jeudi 27 août 2020, à Ouagadougou.

Le salaire brut des travailleurs du secteur du transport routier augmente d’environ 31%. C’est ce qui ressort de la signature de convention collective révisée entre les transporteurs routiers et le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS). La cérémonie est intervenue le jeudi 27 août 2020, à Ouagadougou. Selon le directeur de cabinet du département de la Fonction publique, Jean-Marie Sompougdou, une demande de révision de la convention collective des transporteurs routiers a été introduite par l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), en 2019.

Le directeur de cabinet a également rappelé qu’en juin 2020, la faîtière unique des transporteurs et les organisations syndicales de travailleurs avaient adressé une correspondance au département, annonçant qu’à la suite des concertations internes, un accord avait été trouvé entre les différentes parties. Pour lui, la révision de la convention collective des transporteurs routiers prouve que le dialogue social est effectif entre employeurs et travailleurs de ce secteur.

A l’entendre, elle va permettre entre autres, de relever les salaires de base et des indemnités adoptés en 2011, de renforcer les dispositions sur les mesures de prévention des risques encourus par les travailleurs dans l’exercice de leurs professions, de convenir sur les meilleures stratégies pour l’effectivité de la déclaration des travailleurs du secteur à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Pour le président national de la faîtière unique des transporteurs, Issouf Maïga, le tarif du transport est régressif, depuis dix ans.

Il a par ailleurs, souligné qu’au regard du renchérissement du coût de la vie, des améliorations des conditions de travail des transporteurs, notamment un gain matérialisé de 15 à 25% au niveau des salaires de base de toutes les catégories et des indemnités, a été prise en compte. « C’est une invite aux travailleurs à redoubler d’efforts pour un bon résultat à savoir le maintien de la sécurité, la préservation du patrimoine routier. Il est du devoir de tous les employeurs de les appliquer », a-t-il précisé.

Marcel Zanté, un membre de la fédération des syndicats du travail au ministère des Transports, s’est dit satisfait de cette convention. Il a de ce fait, salué la disponibilité des autorités pour le dialogue. Marcel Zanté a signifié qu’une démarche sera faite vers la faîtière unique des transporteurs routiers, afin de mettre en place des cellules de veille pour interpeller certains employeurs au respect de cette convention.

Cynthia Elodie KAFANDO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.