Campagne électorale: l’ordre de passage des candidats dans les médias publics établi

Le Conseil supérieur de la communication a organisé, le mercredi 28 octobre 2020 à Ouagadougou, une cérémonie de tirage au sort de l’ordre de passage des candidats, partis politiques et regroupements d’indépendants dans les médias publics durant la campagne du double scrutin du 22 novembre prochain.

L’ordre de passage des candidats, partis politiques et regroupements d’indépendants dans les médias publics durant la campagne du double scrutin du 22 novembre prochain est disponible au Conseil supérieur de la communication (CSC). Le tirage au sort électronique a eu lieu, le mercredi 28 octobre 2020 à Ouagadougou en présence des représentants des partis politiques et d’un huissier de justice qui a attesté la crédibilité et la fiabilité du dispositif. Selon le directeur de la réglementation, de la médiation et du contentieux du CSC, Daniel Bonzi, ce tirage concerne des émissions à la Radiodiffusion-télévision du Burkina (RTB) et des publications dans Sidwaya. Pour la RTB (Radio et télévision), a-t-il précisé, il s’agit des émissions : ‘’Messages de campagne’’, ‘’Au cœur de la présidentielle’’, ‘’Au cœur des législatives’’, ‘’Un candidat, un programme’’ et ‘’Le face à face’’. Concernant les parutions dans Sidwaya, a-t-il expliqué, ce sont ‘’Pages spéciales de campagne’’ et ‘’Interview quotidien Sidwaya’’.
Le vice-président du CSC, Azize Bamogo a indiqué que la création et la programmation de l’ordre de passage des émissions et publications parrainées par le CSC répondent à un souci de transparence et d’équité. Il a invité les candidats aux élections présidentielle et législatives de tirer meilleur profit de ces espaces de communication qui leur sont dégagés gratuitement. Il a encouragé tous les candidats et les partis politiques
ou regroupements d’indépendants à exploiter ces espaces car il y va, selon lui, du droit des citoyens à avoir accès à l’information électorale durant cette campagne. « Nous osons espérer que l’esprit qui a conduit à la signature du pacte de bonne conduite, le 26 octobre dernier, prévaudra encore dans l’occupation de ces espaces de communication », a souhaité M. Bamogo. Il faudra en faire un usage responsable, a-t-il insisté, en vue de permettre aux populations d’effectuer des choix éclairés de leurs dirigeants et surtout de préserver la paix et la cohésion sociale pendant et après la campagne électorale. Il a exhorté les différents candidats, partis politiques et regroupements d’indépendants en lice à respecter le calendrier établi y compris les horaires d’enregistrement des émissions. « Il y a une programmation sur l’ensemble des 21 jours et l’on ne pourra pas décaler ou reprogrammer un parti qui va être absent. Si vous observez 15 minutes de retard vous perdez le droit à l’enregistrement », a prévenu le vice-président du CSC.

Kowoma Marc DOH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.