Zéphirin Diabré compte reprendre les lotissements à Bobo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a clos, le 20 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso, ses meetings  pour la présidentielle et les législatives du 22 novembre.

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a choisi la ville de Bobo-Dioulasso pout tenir son dernier meeting  pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre. Les militants de l’UPC sont venus des différentes provinces de la région et même de la Cote d’ivoire pour communier avec leurs candidats à la présidentielle et à la députation. Les candidats aux législatives ont été présentés à la population avant que les différents intervenants ne développent leurs arguments pour amener les électeurs à choisir l’UPC. Ils ont décrié la gestion du pays par les gouvernants actuels et ont soutenu que seule l’UPC peut apporter un changement au Burkina-Faso. Ainsi, le candidat Zéphirin Diabré a affirmé que la gestion du pays est caractérisée par le tâtonnement, le manque de vision, l’incivisme, l’appauvrissement des populations  ou le chômage. Il a invité la population de Bobo-Dioulasso à élire l’UPC « afin d’apporter un horizon clair et des réponses aux préoccupations des populations ». S’il est élu, le candidat de l’UPC à la présidentielle compte lutter contre le terrorisme et ramener la sécurité au Burkina Faso. Il envisage aussi une révolution industrielle et agricole et envisage de reprendre les lotissements afin de permettre à chaque Burkinabè d’avoir un toit. Des partis politiques sont venus soutenir l’UPC pour son dernier meeting dans la ville de Sya.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.