IIIe édition du prix de la redevabilité et du contrôle citoyen

La cérémonie de remise de la IIIe édition du prix de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) de la redevabilité et du contrôle citoyen a eu lieu, le samedi 19 décembre2020, à Ouagadougou. Les trois lauréats, essentiellement de la presse écrite, ont reçu leur trophée lors d’une cérémonie solennelle.

Hugues Richard Sama du journal L’Observateur Paalga est le lauréat de la IIIe édition du Prix de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) de la redevabilité et du contrôle citoyen (PRCC) dans la catégorie « santé ». Un prix qu’il a remporté avec son reportage intitulé : « corona virus/MACO : L’impossible distanciation », publié le 19 mai 2020. Lomoussa Bazoum du Courrier Confidentiel, lui, rafle le prix dans la catégorie « économie » avec son enquête : « Commune de Ouagadougou : Les folles dépenses du maire Armand Béouindé », publié le 10 février 2020. Le prix de la catégorie « éducation » est revenu à Simplice Zongo du Reporter avec son enquête : « Scandale dans les cantines scolaires à Sapouy : Des vivres périmés servis dans les écoles ». Une œuvre publiée dans le Reporter du 1er au 14 mars 2020. Ces trois lauréats ont reçu chacun une attestation, un trophée et une somme de 750 000 F CFA. La remise des prix a eu lieu dans la nuit du samedi 19 décembre 2020, à Ouagadougou. « Ce prix a une grande valeur à mes yeux car c’est l’essence même de notre métier », a laissé entendre Hugues Richard Sama. Ce prix, initié par l’AJB, vise à encourager l’excellence des professionnels des médias et à stimuler la production journalistique en matière de redevabilité et de contrôle citoyen en matière de collecte et de gestion des ressources de l’Etat , d’accès aux services sociaux de base (éducation, santé) et infrastructures. « Ce n’est pas une compétition. C’est une stimulation et comme telle, les journalistes doivent profiter du succès des autres pour se relancer», a insisté le président de l’AJB, Guézouma Sanogo. Le prix de la redevabilité de l’AJB est soutenu par le PGEPC, un programme du gouvernement burkinabè. Le coordonnateur du PGEPC, Adama Rouamba, s’est réjoui de la tenue de cet évènement qui traduit une fois de plus, le renouvellement de l’engagement de sa structure à l’AJB. « Ce prix qui se tient pour la 3e fois, est un signe évident de notre engagement », a souligné M. Rouamba. Tout en saluant l’action des journalistes, il a reconnu qu’il n’y a aucune gouvernance vertueuse sans un regard citoyen, comme celui des médias. « Nous voulons des journalistes spécialisés dans les affaires économiques, juridiques, sociales, etc. », a-t-il souhaité. C’est pourquoi, l’enveloppe financière allouée à la formation des journalistes dans ces différentes thématiques va connaître une hausse en 2021. Il a également annoncé que les prochaines éditions du PRCC, vont connaître une innovation majeure. « Le ministre de l’Economie a pris l’engagement de donner un super grand prix AJB sur le regard citoyen», a t-il précisé.
Au cours de cette cérémonie, huit projets de reportages sur le contrôle citoyen ont reçu des bourses de financement de 500 000 FCFA.

Mariam OUEDRAOGO
mesmira14@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.