Coopération bilatérale : Le président de la Transition malienne à Ouagadougou ce 13 février

Le conseil a autorisé la nomination de sept ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires au Burkina Faso, selon le ministre, porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura.

Le conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 10 février 2021, sous la présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Sept pays « amis » du Burkina Faso ont reçu l’agrément du gouvernement pour la nomination d’ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires au « pays des Hommes intègres ». Il s’agit de la Roumanie, du Royaume d’Arabie Saoudite, de la République de Corée, du Royaume de Norvège, de la République d’Angola, de la République de Turquie et de celle du Mexique. Les demandes d’agréments de nomination ont été validées au cours du conseil des ministres du mercredi 10 février 2021 qui s’est en effet réuni comme tous les mercredis afin de délibérer sur les rapports à l’ordre du jour.

La rencontre hebdomadaire des membres du gouvernement a servi de cadre au ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, pour faire le point de la gestion de la pandémie de la COVID-19, selon le compte-rendu des travaux qu’a fait le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura. Le conseil, a-t-il signifié, a été heureux de constater une tendance baissière et une stabilisation des cas sévères.

Il a toutefois encouragé le ministère à poursuivre les efforts dans la promotion du respect des mesures-barrières et à se déployer en vue de l’encadrement des organisateurs d’évènements. Des communications orales ont également été entendues au cours du traditionnel conseil des ministres. L’une d’entre elles était relative, aux dires du ministre Tamboura, à une mission de participation à la commission mixte paritaire de matérialisation de la frontière entre le Burkina et la Côte d’ivoire, du 17 au 19 février 2021 à Abidjan.

« C’est tout à fait normal qu’avec l’ensemble des pays avec qui nous avons des frontières, ces questions puissent être gérées dans une relative sérénité et dans le respect des lois », a indiqué le porte-parole du gouvernement. Le conseil a par ailleurs été informé de l’arrivée du président de la Transition malienne, Ndaw Bah au Burkina Faso le 13 février prochain pour une visite d’amitié et de travail.

Le préavis de grève des transporteurs routiers allant du lundi 22 au vendredi 26 février prochain a-t-il été abordé au cours du conseil ? Répondant à cette interrogation des journalistes, le ministre en charge de la communication a fait savoir que le préavis de grève a effectivement été déposé sur la table du conseil des ministres.

« Mais nous sommes en train de travailler avec les acteurs du secteur des transports pour faire en sorte que la situation ne devienne pas difficile. Le credo du gouvernement est la disponibilité au dialogue afin de lever les écueils qui font que les transporteurs envisagent d’aller en grève », a déclaré Ousséni Tamboura. Poursuivant, il a fait savoir que le ministre en charge des transports est mobilisé sur le sujet et le gouvernement espère renouer le dialogue avec les acteurs.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.