Formation militaire pour les jeunes appelés

A la suite de la décision du Conseil des ministres du 29 janvier 2021 de ré-instituer la formation militaire de base dans l’accomplissement du service civique, le directeur général du Service national pour le Développement (SND), l’intendant colonel-major, Mathieu Benao, a animé une conférence de presse, le jeudi 11 février 2021, à Ouagadougou, pour éclairer l’opinion.

Le gouvernement a pris trois décrets relatifs au Service national pour le développement (SND) lors du Conseil des ministres du 29 janvier 2021. Le deuxième décret a porté sur la réinstauration pour les jeunes «Appelés» dont l’âge est compris entre 18 et 30 ans, une formation civique et militaire de 90 jours. Pour donner de plus d’amples explications inhérentes à cette décision, le Directeur général (DG) du Service national pour le développement (SND), l’intendant Colonel-major, Mathieu Bénao, a animé une conférence de presse, le jeudi 11 février 2021, à Ouagadougou. « Les jeunes gens concernés sont ceux issus des écoles de formation professionnelle ou d’autres structures de l’Etat. Toutefois, toute structure publique ou privée peut solliciter la formation civique et militaire au profit de ses apprenants ou salariés, par le biais d’une convention avec la direction générale du SND », a indiqué le conférencier. A l’entendre, le choix d’une telle décision se justifie par un contexte d’insécurité marqué par l’incivisme, l’intolérance, la défiance de l’autorité et des comportements qui compromettent la cohésion sociale. L’intendant colonel-major Bénao, a informé que les personnes qui seront recrutées pour la formation civique et militaire, vont subir une visite médicale à l’issue de laquelle celles déclarées «aptes » seront retenues. «Les candidats déclarés inaptes reçoivent une formation adaptée à leurs capacités. (…) Une attestation de formation civique et militaire est délivrée aux appelés à l’issue des 90 jours de formation. Les jeunes ayant pris part à la formation civique et militaire bénéficient d’une bonification de production de six mois», a-t-il détaillé.
Le SND dispose-t-il des moyens et capacités pour assurer la formation ? «Nous avons les capacités pour assurer la formation. Si le gouvernement a pris une telle décision, c’est qu’il va également prévoir les possibilités de nous accompagner dans la réussite du travail », a répondu M. Bénao. Quel sera le contenu de la formation ? Le DG du SND a indiqué, qu’il sera élaboré en collaboration avec le chef d’état-major général des armées. Quand va-t-elle débuter ? « Nous pensons que la formation va démarrer cette année avec les élèves des écoles de formation professionnelles ou d’autres structures de l’Etat », a-t-il confié. L’intendant colonel-major a rappelé que les deux autres décrets se rapportent aux modalités d’accomplissement du service national et à l’approbation des statuts particuliers du SND.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.