Promotion des énergies renouvelables : Mousstakbal Négoce a un nouveau siège

L’entreprise Mousstakbal Négoce a inauguré son nouveau siège, le vendredi 19 février 2021, à Ouagadougou, pour promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Mousstakbal Négoce, entreprise d’études, de maintenance et de réalisation dans le solaire, l’électricité-bâtiment et industrielle, créée en 2010, a un nouveau siège. Le joyau a été inauguré, le vendredi 19 février 2021, à Ouagadougou, dans le but de promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Selon le Manager de l’entreprise, Rasmané Sanfo, Mousstakbal Négoce couvre les domaines de l’énergie, de l’audit énergétique, des systèmes solaires photovoltaïques isolés ou raccordés au réseau, des systèmes solaires thermiques, du pompage solaire, de la climatisation, de l’électrification rurale et de l’éclairage public. Il a fait savoir que l’entreprise a, à son actif, entre autres, la réalisation de 6,5 Mégawatts (MW) d’installation photovoltaïque au Burkina Faso et possède des outils énergétiques. « Nous mettons à la disposition de notre clientèle des équipements all in one de 30 kW à 100 kW, organisons des formations dans le domaine de l’énergie solaire et accompagnons des structures qui souhaitent bénéficier de nos services », a-t-il indiqué. Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Bachir Ismaël Ouédraogo, a expliqué que l’énergie solaire est au cœur du développement au Burkina Faso qui possède un avantage comparé aux pays de la sous-région.

« Nous importons pratiquement 55 à 60% de notre électricité de la sous-région. Cependant, nous avons un potentiel énorme d’énergie solaire puisque nous avons le meilleur ensoleillement en Afrique de l’Ouest et coût du kilowattheure (kWh). Quand nous prenons le coût du kWh venant du solaire, il est divisé par deux, comparé à l’énergie thermique », a-t-il confié. A l’écouter, le Burkina Faso, pour parvenir au développement durable avec l’énergie solaire, devra prendre en compte le secteur privé. « Nous ne pouvons pas y arriver sans le secteur privé parce qu’il innove et crée les opportunités de business qui ouvrent la voie à l’emploi et la richesse », a-t-il noté. Le ministre en charge de l’energie a insisté sur le fait que le gouvernement doit accompagner et encourager le secteur privé à promouvoir les énergies renouvelables, notamment le solaire.

Lati Fatou TARBANGDO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.