Deux sessions politiques chinoises : Sous le signe de la résilience et de la victoire sur la pauvreté

Evénement politique annuel majeur en Chine, les deux sessions politiques se tiendront du 4 au 10 mars à Pékin, la capitale chinoise. C’est l’occasion pour la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), organe consultatif politique suprême du pays et l’Assemblée populaire nationale (APN) de passer en revue les grandes actions du gouvernement et de se pencher sur les perspectives.

Pour des raisons inhérentes à la pandémie du coronavirus, les deux sessions politiques qui se tiennent habituellement au mois de mars chaque année, avaient reportées en mai 2020. Après avoir lutté efficacement pour endiguer la propagation du virus et maîtrisé la situation, les autorités chinoises ont programmé le rendez-vous politique annuel majeur de 2021 à la date normale. C’est sous le signe de la résilience face à un virus qui a bouleversé toutes les certitudes et de la victoire sur la pauvreté absolue en Chine que les deux sessions vont se tenir.  Les membres de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) et de l’Assemblée populaire nationale (APN) vont se réunir du 4 au 10 mars 2021 dans la capitale chinoise. Les deux sessions se tiennent à un moment décisif de la lutte contre la pauvreté dans l’Empire du milieu. En effet, selon le président chinois, Xi Jinping, le pays a remporté une « victoire complète » dans l’éradication de la pauvreté absolue.  L’agence d’information chinoise Xinhua a indiqué qu’au cours des huit dernières années, 98,99 millions d’habitants ruraux démunis qui vivaient encore sous le seuil de pauvreté actuel sont tous sortis de ce cycle. « L’ensemble des 832 districts et des 128.000 villages pauvres ont été retirés de la liste de la pauvreté. Depuis le lancement de la réforme et de l’ouverture à la fin des années 1970, 770 millions d’habitants ruraux démunis sont sortis de la pauvreté selon le seuil de pauvreté actuel de la Chine. La Chine a contribué à hauteur de plus de 70% à la réduction de la pauvreté dans le monde au cours de cette période », relate l’agence.

A l’occasion des deux sessions où sont passées en revues les initiatives majeures du gouvernement et le programme de l’année en cours, le chef de l’Etat chinois a évoqué la nécessité de renforcer la « démocratie socialiste » pour mieux affronter les défis auxquels le pays est confronté. « Le rôle du peuple en tant que maître de son pays constitue l’essence et le noyau de la démocratie socialiste. Sans démocratie, il n’y aurait pas de socialisme, de modernisation socialiste ou de rajeunissement national. Nous devons défendre le principe selon lequel tout pouvoir appartient au peuple », a-t-il déclaré.

Renforcer la démocratie consultative

Pour lui, il est important d’étendre la démocratie populaire en améliorant les systèmes démocratiques, en enrichissant ses formes et en créant davantage de canaux pour sa pratique et la participation politique plus large et ordonnée des citoyens à tous les niveaux et dans tous les domaines. Aux dires du président Xi Jinping, il faut renforcer la participation à l’édification de cette démocratie « efficace » pour le pays. « La démocratie consultative est un mécanisme important par lequel le Parti peut conduire le peuple à gouverner efficacement le pays et faire en sorte que le peuple soit le maître du pays. Il complète la démocratie électorale », a-t-il expliqué, lors d’une session de formation pour les jeunes et les fonctionnaires d’âge moyen à l’École du Parti du Comité central du PCC, le 1er mars 2021.

Au cours de cette grand-messe politique, le porte-parole de la quatrième session du 13e Comité national de la CCPPC, Guo Weimin, a informé que les discussions sur le projet d’esquisse du 14e plan quinquennal et les objectifs à long terme jusqu’en 2035 figureront parmi les priorités de l’ordre du jour. Les questions relatives à la lutte contre la pandémie seront également au menu des discussions.

Lors des deux sessions, l’APN, le plus haut organe législatif, les députés de se réunissent en session plénière et votent des textes législatifs importants. La CCPPC est le principal organe consultatif politique de la Chine. Le comité est traditionnellement composé de membres du Parti communiste chinois (PCC) et de représentants d’autres partis politiques, d’organisations de masse et de personnes de divers cercles sociaux. La conférence est dirigée par le PCC. La CCPPC est présidée par un membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC. Les membres interviennent directement dans les affaires majeures de l’État et dans les affaires locales par voie de consultations. Ils participent, chacun selon sa spécialité, à une dizaine de commissions spéciales concernant notamment les problèmes internationaux, l’éducation, les sciences, les techniques et la législation. Ils effectuent des enquêtes sur le terrain pour examiner des problèmes particuliers, contrôlent et analysent les affaires qui relèvent de leur spécialité pour ensuite soumettre au gouvernement des propositions.

 Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.