Vitrine internationale du Tourisme, édition 2021

Une délégation de la Fédération des organisations patronales de l’hôtellerie du tourisme du Burkina, conduite par son président, Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana, a été reçue en audience par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le 23 mars 2021 à Ouagadougou. Elle a sollicité l’accompagnement du chef de l’Etat pour l’organisation de l’édition 2021 de la Vitrine internationale du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (VITRHO).

Malgré le contexte sanitaire marqué par la crise sanitaire de la COVID-19, la Fédération des organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme va réussir le pari de tenir la troisième édition de la Vitrine internationale du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (VITRHO), prévue du 26 mars au 2 avril 2021. A la fin d’une audience avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le président de la Fédération, Mamoudou Pierre Célestin Zoungrana, a confié que les organisateurs de l’évènement sont venus solliciter une fois de plus l’accompagnement du locataire du palais de Kosyam. « Nous sommes venus voir son excellence le président du Faso, parce que nous sommes à l’orée de la 3e édition de la VITRHO. Généralement le chef de l’Etat nous fait l’honneur de nous rendre visite. Nous sommes donc venus pour le remercier pour le soutien, dont nous avons bénéficié et souhaiter encore sa présence à cet évènement », a-t-il déclaré. M. Zoungrana a ajouté, que la rencontre a aussi permis aux professionnels du secteur, de remercier le chef de l’Etat pour les engagements pris par le gouvernement en 2020, pour atténuer un tant soit peu les effets de la crise sanitaire sur le secteur de l’hôtellerie et du tourisme. Au nombre des innovations, le patron des hôteliers et des restaurateurs a cité la participation de tous les 15 pays membres de la CEDEAO, des compétitions, une découverte de mets locaux, bref une belle fête.

Entrevue avec la faîtière des caisses populaires

Plus tôt dans la matinée, ce sont les responsables de la faîtière des caisses populaires du Burkina qui se sont entretenus avec le président du Faso. Selon le Président du Conseil d’administration de la faîtière, Alain Ousmane Zidouemba, il a été question de présenter ce mouvement coopératif déployé à travers les 45 provinces avec 200 points de vente ainsi que les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ses activités. « Dans les régions à fort défi sécuritaire, l’insécurité nous a obligés à fermer des points de vente au Sahel et à l’Est du Burkina Faso. En plus de cela, certains points de vente ne sont pas accessibles du fait de l’insécurité. Ce sont les deux difficultés que nous connaissons en ce moment », a-t-il précisé. Le PCA a rappelé, qu’en juin 2020, un employé et deux dirigeants élus du réseau des caisses populaires de la région de l’Est avaient été kidnappés de retour d’une assemblée générale à Fada N’Gourma. « Grâce au soutien de notre ministère de tutelle, nous avons pu libérer l’employé mais les deux dirigeants élus sont toujours entre les mains des ravisseurs », a-t-il poursuivi. Au regard de cette situation, M. Zidouemba ressort de cette audience, satisfait de la réponse du chef de l’Etat. « Il nous a promis qu’il ne ménagera aucun effort pour nous accompagner à pouvoir servir nos membres et remplir notre mission de lutter contre la pauvreté », a-t-il dit.

Nadège YE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.