Forum génération égalité : Sika Kaboré explique les enjeux aux femmes de Bobo-Dioulasso

Les responsables des associations et coordination ont soumis leurs préoccupations à la Première dame.

L’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, a échangé, le mardi 22 juin 2021 à Bobo-Dioulasso, avec les responsables des associations et coordination des femmes de la ville de Sya. Elle est allée informer et sensibiliser les femmes pour leur participation au Forum génération égalité, prévu pour se tenir du 30 juin au 2 juillet 2021 à Paris en France.

Les femmes de Bobo-Dioulasso n’ont pas marchandé leur présence à la rencontre initiée par l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, pour informer et sensibiliser les femmes au Forum génération égalité qui doit avoir lieu à Paris en France, du 30 juin au 2 juillet 2021. Pour Mme Sika Kaboré, le forum est une grande manifestation qui mobilise les femmes du monde entier autour de leurs droits. Il sera débattu au cours de ces assises des thèmes liés à l’égalité entre homme et femme. Il s’agit, a précisé Mme Sika Kaboré, de l’égalité en termes d’accès à un certain nombre de droits comme le droit à l’éducation ou à l’héritage. Plusieurs thèmes seront débattus au cours de ces échanges dont celui relatif au « droit à disposer de son corps et des droits à la santé sexuelle et de reproduction ». Elle a précisé que le Burkina, leader dans ce domaine, va partager son expérience avec les autres pays participants. C’est en vue de mobiliser les femmes pour leur participation au Forum génération égalité et accompagner la participation du Burkina que trois associations ont mis en place, un projet dénommé « Mobilisation des organisations de défense des droits des filles et des femmes burkinabè autour des enjeux de plaidoyer du Forum génération égalité au Burkina ».

Une initiative saluée par les femmes

Ces trois organisations sont la Fondation Kimi, l’Initiative Panatugri pour le bien-être de la femme et l’ONG Voix de femme. La rencontre avec les femmes de Bobo-Dioulasso fait partie d’une série d’activités concoctées par ces trois associations à cet effet. Sika Kaboré a alors invité les femmes à participer activement aux différentes manifestations du forum. Pour des raisons de COVID-19, les femmes pourront assister au forum par visioconférence dans les 13 régions du Burkina. A Bobo-Dioulasso, un écran géant sera installé au Conseil régional des Hauts-Bassins d’où les femmes pourront suivre les différentes activités du forum et échanger avec les autres femmes du Burkina sur les thématiques qui seront traitées. Elles pourront également suivre le forum sur leurs Smartphones. Les conditions d’inscription sur les différentes plate- formes élaborées dans ce sens ont été expliquées aux femmes. Les participantes de Bobo-Dioulasso, à l’image de Justine Nana, tout en louant cette initiative, ont soulevé au cours des échanges des préoccupations portant sur le quota genre, des problèmes spécifiques à la ville et sur certains sujets d’actualité comme l’homosexualité. En plus de la rencontre, Mme Sika Kaboré a rendu une visite de courtoisie aux autorités politiques, coutumières et religieuses et visité certains sites devant abriter les installations du forum « délocalisé » à Bobo-Dioulasso.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.