Premier semestre 2021 : plus de 237 000 nouveaux déplacés internes recensés

Le Conseil des ministres du mercredi 14 juillet 2021 s’est tenu sous la présidence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs dossiers étaient sur la table du gouvernement dont la situation des personnes déplacées internes.

Au premier semestre 2021, le Burkina Faso a enregistré 237 078 Personnes déplacées internes (PDI). Cette information émane du conseil des ministres, tenu hier sous la présidence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, a indiqué que cette augmentation porte le nombre total des PDI à 1 312 071 à la date du 30 juin 2021. Face à cette situation humanitaire, a précisé le ministre Tamboura, 30 000 tonnes de céréales ont été distribuées aux personnes concernées depuis le 21 mars 2021. Il a aussi expliqué que les défis à relever sont estimés à plus de 8 milliards F CFA. A ce propos, il a confié que des instructions ont été données par le chef de l’Etat pour les résorber. Outre la situation humanitaire, le conseil a adopté 6 rapports au titre du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID). Aux dires de M. Tamboura, trois rapports sont relatifs à des autorisations de ratification par ordonnance de trois accords de financement. Il s’agit, entre autres, a-t-il soutenu, d’un accord de financement signé entre le Burkina et la Banque islamique de développement (BID), d’un montant de 27,96 millions de dollars US au profit d’un projet de renforcement de santé primaire pour l’amélioration de la santé de la nutrition au Burkina Faso. De l’avis du porte-parole du gouvernement, le projet couvre les régions sanitaires des Cascades, des Hauts-Bassins, du Centre-Sud et de l’Est. « Il vise la construction et l’équipement de 25 Centres de santé et de promotion sociale (CSPS), 100 postes de santé communautaires, avec 15 cliniques mobiles au profit des PDI », a-t-il précisé. L’autre rapport concerne un accord de financement, conclu le 16 avril 2021 entre le Burkina et l’Agence française de développement (AFD), d’un montant de 17,71 milliards F CFA au profit de l’Agence d’appui au développement des collectivités territoriales (PADCT) et au profit du projet d’amélioration et de sécurisation de la production agricole. Selon le ministre Tamboura, 50 communes des régions de l’Est et de la Boucle de Mouhoun sont concernées par ces financements.

37 missions diplomatiques à l’étranger

Le 4e rapport est relatif à un décret portant modification du Fonds national de solidarité qui devient le Fonds national de solidarité et de résilience sociale. A écouter Ousséni Tamboura, le nouveau fonds aura désormais pour mission de contribuer à la prise en charge et à la résilience des personnes et de groupes sociaux vulnérables ou en détresse tout en finançant les actions humanitaires. Le 5e rapport est relatif à la création de l’Ecole normale supérieure (ENS) qui regroupe désormais l’Institut des sciences (IDS) et l’Ecole normale supérieur de Koudougou (ENSK). La rencontre hebdomadaire gouvernementale a, au titre du ministère en charge des affaires étrangères, adopté un décret portant classification et organisation type des départements des missions diplomatiques et de consulats généraux du Burkina Faso à l’étranger. Le porte-voix de l’Exécutif a indiqué que ce texte de loi est conforme à la volonté du président du Faso qui s’est engagé dans son programme de société 2021-2025, à poursuivre une politique étrangère cohérente, dynamique et stimulatrice pour le développement économique et social du Burkina. Il a, par ailleurs, relevé que le Burkina compte à ce jour 37 missions diplomatiques et 15 consulats généraux dans le monde. Au titre du ministère de la Santé, le conseil a en outre adopté un décret portant création, attribution, organisation et fonctionnement du Conseil national de la nutrition. « Le Conseil national de la nutrition est désormais présidé par le chef de l’Etat », a déclaré le ministre en charge de la communication.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.