46e promotion de l’Ecole nationale des postes : 20 professionnels ont reçu leurs parchemins

La ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon (milieu) : « L’activité postale est un instrument important de souveraineté qui favorise la communication entre les personnes ».

L’Ecole nationale des postes (ENAPOSTE) a organisé la cérémonie officielle de sortie de la 46e promotion 2020-2021 des élèves professionnels, le vendredi 16 juillet 2021, à Ouagadougou.

20 professionnels dont huit femmes et 12 hommes de la 46e promotion 2020-2021 de l’Ecole nationale des postes (ENAPOSTE) sont en fin de formation. Ils ont reçu leurs parchemins, le vendredi 16 juillet 2021 à Ouagadougou, lors d’une cérémonie officielle de sortie de promotion.

Selon la directrice de l’école, Céline Kiswensida Ilboudo, ce sont des stagiaires professionnels, tout cycle confondu, composés de neuf agents de bureau, sept agents d’exploitation, quatre contrôleurs. «Tous les stagiaires ont été aptes à obtenir les différents diplômes au regard des performances académiques atteintes. Ce qui constitue des motifs de satisfaction pour l’ensemble des parties prenantes », a-t-elle fait savoir.

Selon elle, la première des agents de bureaux a obtenu une moyenne de 18,59/20, le premier des agents d’exploitation, 18,43 /20 et celui des contrôleurs, 18,16, avec une mention très bien pour chacun. Pour Mme Ilboudo, ces diplômes devraient permettre aux stagiaires d’être plus professionnels dans leurs différents postes de travail, parce qu’ils ont reçu des formations de qualité.

S’adapter aux TIC

Les stagiaires de la 46e promotion de l’ENAPOSTE ont rassuré d’être exemplaires sur le terrain.

L’actualité postale étant en pleine mutation pour s’adapter au nouveau contexte marqué par l’omniprésence des TIC, a-t-elle indiqué, les nouveaux promus ont été formés en conséquence. Le parrain de la promotion, Tontama Charles Millogo, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), a salué l’ensemble des acteurs de la Poste Burkina Faso (Poste BF) pour la « meilleure » formation reçue par ses filleuls. A son avis, le palmarès des stagiaires montre que l’excellence, la qualité et la compétence sont les vertus de l’ENAPOSTE.

« Ce qui vous reste, chers filleuls, c’est de mettre en pratique ce que vous avez reçu comme connaissances au profit de la Poste Burkina Faso. Vous devez avoir le sens du travail bien fait et de la loyauté », a-t-il lancé. La Poste BF intervient dans un domaine social qui est assez concurrentiel et donc la clé de succès est l’écoute de la clientèle. A ses filleuls, Tontama Charles Millogo a demandé de toujours être à l’écoute de la clientèle et de cultiver la discipline, la ponctualité, une rigueur utile et surtout l’intégrité.

Car, a-t-il justifié, ce sont des vertus cardinales qui fondent et valorisent la société. Pour la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara /Sanon, l’activité postale est un instrument important de souveraineté qui favorise la communication entre les personnes sur toute l’étendue du territoire national et au-delà des frontières. Selon elle, les résultats des « élus du jour » sont, en grande partie, dus à l’accompagnement des membres de la direction de l’ENAPOSTE.

« La Poste Burkina Faso a su s’adapter à la concurrence soudaine et rude et au développement fulgurant du numérique pour se maintenir parmi les sociétés d’Etat à résultats positifs », a-t-elle laissé entendre. Elle a, par ailleurs, réaffirmé la disponibilité du gouvernement à soutenir la Poste BF dans ses efforts de former des ressources humaines de qualité et de développer son réseau. Le délégué général des stagiaires, Flavien Somda, a adressé ses remerciements au personnel de l’ENAPOSTE, pour ses multiples encouragements durant l’année académique.

« Le métier de postier est certes noble et exaltant, mais très rigoureux, d’où une formation adaptée à la hauteur des défis à relever », a-t-il souligné. Il a recommandé l’amélioration de la qualité de la formation à travers l’acquisition d’ordinateurs, l’introduction de nouveaux modules relatifs à la création et à la gestion de fichiers clients et aux techniques d’archivage, à l’octroi d’indemnités de stage. L’ENAPOSTE est un service de la Poste Burkina Faso chargé de la formation professionnelle des agents.

Sidwaya Ida OUEDRAOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.