Sahel : Le chef du groupe djihadiste, Adnan Abou Walid al Sahraoui tué par les forces françaises

Le chef du groupe djihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al Sahraoui, a été « neutralisé » par les forces françaises, a annoncé le président français Emmanuel Macron, dans la nuit de mercredi à jeudi sur son compte Twitter. (Il s’agit d’un nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel), a tweeté Macron.

La ministre des Armées, Florence Parly a précisé ce jeudi 16 septembre 2021 lors d’une conférence de presse, qu’Adnan Abou Walid al-Sahraoui est mort après avoir « succombé à des blessures provoquées par une frappe de la force Barkhane en août 2021 ».

Adnan Abou Walid al-Sahraoui a été désigné comme « ennemi prioritaire » au Sahel, lors du sommet de Pau en janvier 2020. La ministre française des armées a confié que sa mort intervient après plus de 18 mois d’efforts constants contre cette organisation qui est l’émanation de Daech au Sahel.

En rappel, ce chef Djihadiste a perpétré des attaques particulièrement meurtrières au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

WMO

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.