Service national pour le développement : les appelés de la 73e promotion aptes à s’auto-employer

Le Service national pour le développement (SND) a organisé la sortie officielle de la 73e promotion, e vendredi 17 septembre 2021 à Badala (Dédougou). 438 jeunes appelés issus des centres de formation professionnelle de Badala et de Loumbila composent cette 73e promotion.

Après avoir passé 12 mois dans les centres de formation professionnelle du Service national pour le développement (SND), les appelés de la 73e promotion ont été démobilisés le vendredi 17 septembre 2021 à Badala dans la province du Mouhoun. Au nombre de 438, ils ont été formés en maçonnerie, en mécanique cyclomoteur, en menuiserie bois, en menuiserie métallique, en électricité bâtiment et en sécurité privée. En plus de ces métiers, les appelés de la 73e promotion ont bénéficié d’une formation de base en discipline militaire de 30 jours, d’une formation civique et patriotique. Ils ont également reçu des cours sur l’hygiène, l’entrepreneuriat, le secourisme, la protection de l’environnement, les IST et le VIH/SIDA, le code de la route et sur la prévention et la sécurité routière.

Des kits d’installation ont été remis à certains appelés.

En outre, tous les appelés de cette promotion sont détenteurs d’un permis de conduire catégorie C. «  Toutes ces connaissances et aptitudes feront de nous des citoyens avertis, responsables et nous en sommes ravis », a déclaré le délégué de la promotion, Zouli Albert Djiguemdé. Malgré un taux de réussite de 100% au Certificat de qualification professionnelle (CQP) et au Brevet de qualification professionnelle (BQP), il a relevé quelques insuffisances rencontrées lors de leur formation. Il s’agit entre autres, de l’insuffisance de matière d’œuvre pour les travaux pratiques, le manque de motocyclettes à injection comme sujet d’apprentissage et l’insuffisance du nombre de postes à souder au niveau de la menuiserie métallique.

Des Kits du PM aux majors

des différentes filières

Selon le directeur général du SND, l’Intendant Colonel-Major, Mathieu B. Benao, les centres de formation professionnelle du SND visent non seulement le développement socio-économique du Burkina Faso mais également l’insertion socioprofessionnelle et économique des jeunes, tout en leur inculquant un esprit civique et patriotique. Pour lui, l’innovation majeure de cette année est l’introduction d’une micro-assurance qui prend en compte la couverture sanitaire des appelés. Quant au ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré, représentant le Premier ministre, il a encouragé la direction générale du SND pour le travail accompli et les initiatives prises pour renforcer l’encadrement des jeunes.

« Nous sommes venus aussi pour encourager ces jeunes appelés et leur dire qu’on peut réussir sa vie en faisant la formation professionnelle, en étant encadré et en ayant la possibilité de s’auto-employer », a laissé entendre le ministre Salifo Tiemtoré. La marraine de la cérémonie, Zalissa Koumaré/ Ouillio, par ailleurs directrice générale du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA), tout en encourageant et en félicitant ces filleuls pour les résultats enregistrés, les a invités à s’armer de courage, de détermination. A l’occasion de la cérémonie, des kits d’installation ont été offerts à 56 lauréats par le projet « Tuuma ». Le Premier ministre a également offert des Kits d’une valeur de 500 000 FCFA aux majors des différentes filières.

Adama SEDGO

Noufou NEBIE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.