Diplomatie : L’Algérie interdit son espace aérien au Maroc

L’Algérie a décidé le mercredi 22 septembre 2021, la fermeture de son espace aérien a tous les avions civils et militaires marocains ainsi qu’aux appareils immatriculés au Maroc, a annoncé la présidence algérienne.

Les relations exécrables entre l’Algérie et le Maroc ont connu une nouvelle poussée de fièvre mercredi avec l’annonce de la fermeture de l’espace aérien algérien au voisin marocain accusé de « provocations et de pratiques hostiles ».

Cette décision survient un mois après l’annonce le 24 août par l’Algérie de la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, après des mois de tensions exacerbées entre ces deux pays rivaux du Maghreb.

La décision a été prise lors d’une réunion du Haut Conseil de sécurité présidée par le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, également ministre de la Défense.

La fermeture a été décidée « au regard de la poursuite des provocations et pratiques hostiles du côté marocain », sur lesquelles la présidence n’a apporté aucune précision.

Les frontières aériennes de l’Algérie, fermées depuis le 17 mars en raison de l’épidémie de Covid-19, n’ont rouvert que partiellement le 1er juin vers sept pays dont le Maroc ne faisait pas partie.

De son côté, le Maroc a regretté la décision algérienne de rompre les relations, la qualifiant de « complétement injustifiée », et a rejeté « les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent ».

Cette tension entre les deux voisins est sous tendue par l’épineux dossier du Sahara occidental, un vaste territoire désertique dont près de 80 % est sous le contrôle du Maroc.

Les liens diplomatiques avaient été rompus une première fois entre les deux pays le 7 mars 1976, à l’initiative de Rabat après qu’Alger a reconnu la République arabe sahraouie démocratique (RASD), autoproclamée par le Front Polisario.

La Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.