17e Semaine du numérique : la fin des activités sur une note de satisfaction

Les rideaux sont retombés sur la 17e Semaine du numérique dans la soirée du samedi 13 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso à travers la nuit des TIC (Technologies de l’information et de la communication). Cette soirée a été consacrée à la récompense et à la reconnaissance des mérites des acteurs du domaine.

La ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara, s’est félicitée d’avoir réussi le pari de l’organisation de la 17e Semaine du numérique (TIC 1).

C’est sur une note d’espoir et de satisfaction que les lampions de la Semaine du numérique se sont éteints dans la soirée du samedi 13 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, selon la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara. « Cette édition a tenu ses promesses. Il y a eu des sessions de formation grand-public avec 2 000 apprenants attendus, mais au finish, ce sont plus de 3 000 participants que l’on a enregistrés. Les espaces-jeux pour enfants, un espace de premier contact avec les bambins, a été pris d’assaut », s’est réjouie la ministre. « Projection à l’ère COVID-19 : enjeux d’une digitalisation réussie », c’est sous ce thème que s’est tenue la 17e Semaine du numérique dans la capitale économique du Burkina, du 9 au 13 novembre 2021. Après avoir reconnu et salué les efforts de tous ceux qui se sont impliqués dans la réussite de cette semaine, elle s’est félicitée d’avoir relevé le défi de tenir l’évènement à la fois en mode virtuel et en présentiel. « Nous nous sommes projetés à l’ère post COVID-19 en espérant qu’elle soit derrière nous », a espéré Mme Ouattara. Un certain nombre de bonnes pratiques du coronavirus, selon la ministre en charge de l’économie numérique, ont été partagées avec les participants de la Semaine du numérique. Ce sont, notamment la mise en exergue du rôle du numérique dans la résolution de certaines crises et dans la gestion quotidienne des actions. Ces bonnes pratiques, à en croire Hadja Fatimata Ouattara, consignées dans un recueil, seront mieux documentées et planifiées pour une meilleure exploitation.

Pendant cinq jours, des activités se sont déroulées à travers des panels, des jeux- concours, des discussions au sein des communautés du numérique, des débats télévisés, des rencontres ‟ B2B ”, des démos et expositions de technologies intelligentes. Le clou de ces activités a été la nuit des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication). Al’occasion, le mérite des lauréats aux jeux-concours a été reconnu. Ces concours sont organisés chaque année dans le but de stimuler la créativité et l’innovation dans le domaine du numérique, à en croire le président du jury officiel, Jean-Marie Dipama. « Cette tribune d’émulation des jeunes talents permet de détecter des porteurs de solutions innovantes et de servir de rampe de lancement pour des entreprises naissantes », a indiqué Hadja Fatimata Ouattara. Pour cette édition, 98 œuvres ont été enregistrées dans trois catégories dont 69 ont été évaluées et 13 ont été récompensées. Il s’est agi des catégories « Services digitaux aux usagers », « Hackathon », et « meilleur stand d’exposition ». L’innovation majeure des jeux-concours de l’édition 2021 a été l’instauration de nouveaux concours tels que les meilleures applications desktop, les meilleures applications mobiles, les meilleures applications web, le super prix de l’administration digitalisée. Les organisateurs de la 17e Semaine du numérique ont saisi l’opportu-nité de cette soirée de récompense pour distinguer dix personnalités en leur attribuant des prix spéciaux « Gambré d’honneur ». Pour une meilleure organisation des concours des éditions à venir, le jury officiel, par la voix de son président, a suggéré l’amélioration du déroulement des prochaines éditions ainsi que la qualité des œuvres, la facilitation des processus de soumis-sionnement, de sélection et d’évaluations des œuvres. Le jury a aussi recommandé aux organisateurs des prochaines Semaines du numérique, de susciter un engouement accru des candidatures au concours.

Kamélé FAYAMA Samiratou TRAORE (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.