CASEM du ministère en charge de la communication : Un taux d’exécution de 89%, malgré les difficultés

Le ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement élargi désormais aux secteurs de la Culture, des Arts et du Tourisme, a tenu le vendredi 17 décembre 2021, à Koudougou, son deuxième Conseil du secteur ministériel de l’année en cours. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le chef du département, Dr Ousséni Tamboura.

Le ministre en charge de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo a invité les participants à sensibiliser leur entourage pour la vaccination contre la COVID-19.

Les cadres du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement, de la Culture, des Arts et du Tourisme ainsi que les services déconcen-trés du département se sont réunis, à Koudougou le vendredi 17 décembre 2021 à la faveur du deuxième Conseil du secteur ministériel (CASEM) de l’année. C’est le tout nouveau ministre de la Communication, des Rela-tions avec le Parlement, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Dr Ousséni Tamboura, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux. Dès l’entame de son propos, celui-ci a indiqué que les activités de l’année 2021 ont été exécutées dans un contexte particulièrement difficile, marqué par une triple crise, sécuritaire, humanitaire et sanitaire. Il ressort du rapport que malgré toutes ces difficultés, le ministère en charge de la communica-tion a enregistré un taux d’exécution global de 89%.

Selon le ministre Tamboura, le CASEM constitue une occasion d’auto-évaluation mais aussi une opportunité de tracer des perspectives pour l’accomplissement des missions du département. Placé sous le thème : « Relations avec le Parlement : enjeux et défis pour une efficience de l’action gouvernementale », plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de la rencontre de Koudougou. Il s’est agi, entre autres, de l’examen et la validation du rapport d’activités ainsi que le rapport d’exécution budgétaire 2021, l’adoption du programme d’activités de l’année 2022. Il y avait également au menu une communication sur le thème du CASEM. Interrogé sur les grands chantiers de son département pour l’année 2022, Dr Ousséni Tamboua a cité l’élaboration d’un programme d’appui au secteur de la communication. Ce programme, a-t-il fait savoir, doit nous permettre de prendre en charge la question des sièges des medias publics, à savoir les Editions Sidwaya et la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB). « A l’horizon 2022, nous devons pouvoir entamer des chantiers ou reprendre des travaux en suspension pour doter ces medias de sièges administratifs », a-t-il confié. L’autre grand projet évoqué par M. Tamboura, est le document de la stratégie de communication gouvernementale.

De son avis, si l’on s’entend que la communication gouvernementale est l’ensemble des moyens et techniques d’information qui visent à faire en sorte que les populations adhèrent aux politiques publiques et les changements de comportements, il est nécessaire d’avoir un tel document pour orienter les actions. Le chef du département en charge de la communication a invité les participants au CASEM à s’investir dans les travaux afin de formuler des recommandations pour une meilleure exécution du programme d’activités en 2022. Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et du Bien-être, Pr Charlemagne Ouédraogo qui accompagnait son collègue de la communication a saisi l’occasion pour faire passer un message concernant la lutte contre la COVID-19. Pour lui, la vaccination reste aujourd’hui la meilleure arme de protection contre le coronavirus et il a invité les cadres du ministère de la Communication à être des relais pour la sensibilisation dans leur entourage. « Une fois qu’on est vacciné, on est protégé à 90% contre les formes graves de la COVID-19 », a insisté Pr Ouédraogo. A l’écouter la campagne de vaccination lancée récem-ment dans des régions du Burkina à savoir, entre autres, les Hauts-Bassins, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Ouest a pour ambition de toucher environ 1 700 000 personnes.

Beyon Romain NEBIE

beynebie@gmail. Com

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.